•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Femmes et sciences : hier, aujourd’hui, mais surtout demain

Christelle D'Amours a visité l'exposition
Radio-Canada

En présentant sa nouvelle exposition Courage et passion : Les femmes en sciences naturelles au Canada, le Musée canadien de la nature vise à inspirer une nouvelle génération de scientifiques.

Un texte de Christelle D’Amours

En entrant dans la pièce hôte, deux mots colorés s’imposent : « courage » et « passion ». Bilingues, éloquents et gigantesques, ils préparent déjà le visiteur aux découvertes qui l’attendent.

Un parcours chronologique permet à ce dernier de rencontrer des femmes paléontologues, biologistes et herboristes qui ont défié les conventions sociales de leur époque pour effectuer leur travail.

Un panneau présente les réalisations de la biologiste, à côté d'un mannequin portant masque et combinaison de plongée sous-marine.La biologiste de la vie marine Kathy Conlan est considérée comme l'une des plus grandes exploratrices du pays par « Canadian Geographic ». Photo : Radio-Canada

« C’est un voyage à travers le temps pour découvrir et rencontrer des femmes vraiment incroyables, des femmes qui ont changé l’histoire de la science, ici, au Canada », explique la conceptrice d’expositions au Musée canadien de la nature, Nicole Dupuis.

Car, rappelle l'exposition présentée jusqu'au 31 mars prochain, il y a moins d’un siècle, les femmes n’avaient plus accès à un poste permanent en sciences lorsqu’elles se mariaient. Pour mener des recherches sur le terrain, ces pionnières de la science devaient aussi être accompagnées d’un homme.

Selon Mme Dupuis, le chemin vers les carrières scientifiques est aujourd'hui tracé pour les femmes, mais la relève tarde à l’emprunter.

Une femme répond à une question non loin de la reproduction des mots courage en turquoise et passion en rouge.Nicole Dupuis a conçu l'exposition mettant en valeur le courage et la passion des femmes en sciences naturelles au pays. Photo : Radio-Canada

« Quand on regarde les statistiques, il n’y a pas de parité encore », explique-t-elle. « Les femmes sont encore sous représentées dans le domaine des sciences. »

Pour y aller :

Courage et passion : Les femmes en sciences naturelles au Canada
Musée canadien de la nature
Du 28 juillet 2018 au 31 mars 2019

À la rencontre de femmes scientifiques

Pour tenter de pallier ce manque de parité, la deuxième section de l’exposition vise à faire connaître les différentes carrières en sciences naturelles et les programmes de formation qui existent. Elle propose également des rencontres interactives avec des scientifiques féminines qui travaillent actuellement sur le terrain.

Stéphanie Tessier est gestionnaire de la collection de vertébrés du Musée canadien de la nature. Elle prend part aux ateliers et aux rencontres avec le public.

La femme se tient devant des panneaux expliquant les parcours de scientifiques.De bénévole, Stéphanie Tessier est devenue gestionnaire d'une collection du Musée. Photo : Radio-Canada

« Dans cette exposition, je parle de mon cheminement personnel en tant que scientifique au Musée, puis aussi ce qui m’a inspirée à continuer en sciences », explique la jeune femme, qui a débuté sa carrière en étant bénévole au Musée. « C’est vraiment en poussant, en continuant de toujours être impliquée et faire le plus que vous pouvez [que vous réussirez]. »

Allez-y, foncez! Soyez impliquée!

Stéphanie Tessier, gestionnaire de la collection de vertébrés du Musée canadien de la nature

« Les scientifiques, c’est un peu comme des artistes. Ils utilisent la créativité et la curiosité pour découvrir de nouvelles choses. Je crois qu’en incluant plus de femmes, plus de gens de différentes cultures, c’est vraiment là qu’on va faire les meilleures découvertes », ajoute la conceptrice Dupuis.

Elle espère que le message d’espoir et de motivation de Courage et passion :Les femmes en sciences naturelles au Canada voyagera le plus possible pour former une relève inspirée.

Le saviez-vous?

En 1918, le Parlement du Canada est en reconstruction à la suite de l’incendie de 1916. Des séances parlementaires sont tenues dans une salle de l'Édifice commémoratif Victoria, qui abrite aujourd’hui le Musée canadien de la nature.

L'année 1918 est aussi celle d’entrée en vigueur de la Loi des élections en temps de guerre.

Courage et passion : Les femmes en sciences naturelles au Canada est présentée dans la pièce même où, il y a 100 ans, le droit de vote a été octroyé aux femmes blanches canadiennes.

Source : Nicole Dupuis, conceptrice d’expositions au Musée canadien de la Nature

Ottawa-Gatineau

Éducation