•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des chercheurs de l’UQAC apportent un nouvel éclairage sur les causes de l’épilepsie

Représentation d'un neurone dans le cerveau
- Photo: iStock
Radio-Canada

Dans une étude publiée dans la prestigieuse revue médicale The Lancet Neurology, des chercheurs de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) lancent une nouvelle piste pour mieux identifier les causes de l'épilepsie.

Le professeur en sciences fondamentales, Simon Girard, fait partie d’une équipe internationale qui a découvert qu’un récepteur défectueux dans les neurones de certains patients pourrait expliquer les crises d’épilepsie.

Selon lui, cette avancée pourrait permettre de mieux cibler les traitements pour les personnes épileptiques.

On a des dizaines de médicaments pour l’épilepsie, mais souvent ces médicaments on ne peut pas expliquer leur action particulière et il n’y en a pas un qui marche pour tout le monde. Nos trouvailles servent à mieux comprendre quels médicaments pourraient être utiles pour certains patients.

Simon Girard, professeur de sciences fondamentales à l’UQAC

Simon Girard a travaillé avec des chercheurs de partout au monde dont des Européens. Ce vaste travail d’équipe réunissant une vingtaine d’établissements universitaires a permis de former une cohorte de 2000 patients à l’échelle internationale.

Simon Girard en entrevue dans les studio de Radio-CanadaLe professeur Simon Girard est fier d'avoir les résultats d'une étude à laquelle il a contribué être publiés dans la revue The Lancet. Photo : Radio-Canada

Ensemble, les chercheurs ont identifié le récepteur GABA défectueux comme étant le dénominateur commun chez les patients à l’étude.

Ce récepteur agit comme un filtre entre les neurones et le cerveau. Son mauvais fonctionnement pourrait être à l’origine des crises d’épilepsie, selon Simon Girard.

Il s’attend à ce que la publication des résultats dans le monde médical mène à des contre-vérifications afin de confirmer ces conclusions.

Rayonnement pour l’UQAC

Le projet de recherche sur les causes de l’épilepsie a été lancé il y a environ huit ans à l’UQAC.

Simon Girard voit la publication des résultats comme une porte vers du nouveau financement.

Là présentement, on a un rôle de leader dans cette étude. Une publication comme ça va faciliter la recherche de financement parce que ça prouve aux organismes qu’on est capable de le faire, se félicite M. Girard.

Entre-temps, son équipe poursuit les travaux afin de mieux documenter l’effet des médicaments sur les récepteurs GABA afin d’offrir aux patients des solutions plus adaptées à leur condition.

Au Canada, 200 000 personnes souffrent d’épilepsie.

Soins et traitements

Santé