•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford veut réduire la taille du conseil municipal de Toronto

Doug Ford debout à l'Assemblé législative

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario, à Queen's Park

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

Radio-Canada

Le quotidien Toronto Star rapporte que les conservateurs s'apprêtent à réduire la taille du conseil municipal, qui passerait ainsi de 47 à 25 conseillers. Un projet de loi à cet effet pourrait être présenté dès lundi.

Ceux qui sont intéressés ont jusqu'à vendredi, à 14 h, pour se porter candidats aux élections municipales du 22 octobre.

Le débat sur le budget au conseil municipal de TorontoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le débat sur le budget au conseil municipal de Toronto

Photo : CBC/John Rieti

L'article n'a pas tardé à faire réagir.

La chef de l'opposition, Andrea Horwath, accuse Doug Ford de s'ingérer dans la politique municipale et régionale.

C'est clairement une façon de permettre au premier ministre d'avoir plus de contrôle sur ce qui se passe à l'hôtel de ville.

Andrea Horwath, chef de l'opposition

Mme Horwath pense qu'il y aura moins de transparence à l'hôtel de ville et que les Torontois auront plus de difficulté à obtenir l'aide de leur conseiller municipal.

Le maire de Toronto, John Tory, a déclaré à la sortie d'un événement qu'il avait eu une discussion très animée avec le premier ministre jeudi soir et qu'il voulait prendre le temps de réfléchir et de peser ses mots avant de réagir. Une déclaration importante est attendue vendredi matin.

Le premier ministre ontarien Doug Ford et le maire John Tory lors du rassemblement en hommage aux victimes de la fusillade.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le premier ministre ontarien Doug Ford et le maire John Tory lors du rassemblement en hommage aux victimes de la fusillade.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Antidémocratique

Dans un message sur Twitter, le conseiller municipal Josh Matlow parle d'une décision sans précédent, antidémocratique et téméraire. Il rappelle que des candidats ont déjà commencé à recueillir du financement et à faire campagne. Le chaos n'est jamais bon pour la démocratie, conclut-il.

De son côté, la conseillère sortante Janet Davis écrit, également sur Twitter, qu'il s'agit d'un abus de pouvoir.

Elle soutient que c'est à la Ville de déterminer le nombre de sièges et les limites des arrondissements et que d'importantes consultations ont eu lieu à cet effet.

Les arrondissements torontois correspondraient aux circonscriptions fédérales et provinciales.

Le conseiller municipal Jim Karygiannis qui a longtemps représenté la circonscription torontoise de Scarborough—Agincourt à Ottawa, accueille la nouvelle favorablement.

Toujours selon le Toronto Star, le premier ministre s'apprête aussi abolir les nouveaux postes élus de présidents des conseils des régions de Peel et de York.

Gros plan sur Patrick Brown souriantAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Patrick Brown parle aux journalistes après s'être inscrit comme candidat à la direction du parti

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

L'ancien chef conservateur Patrick Brown, forcé de démissionner en janvier, se présente dans la région de Peel.

L'ex-ministre libéral Steven Del Duca, défait aux élections de juin, brigue la présidence dans la région de York.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique municipale