•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 500 sans-abri dénombrés à Thunder Bay

Un sans-abri dormant sur le sol, en plein hiver.
Thunder Bay ferait face à un important problème d'itinérance chronique, selon un organisme de planification sociale. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le Conseil de planification social Lakehead (LSPC) a partagé jeudi les résultats d'un décompte effectué en avril qui a permi de dénombrer 474 sans-abri en 24 heures.

La chercheure en sciences sociales Bonnie Krysowaty est d’avis que les chiffres sont effrayants, surtout pour une ville de la taille de Thunder Bay, qui compte environ 109 000 habitants.

L'itinérance est une épidémie dans la ville. La ville et la province doivent travailler ensemble pour combattre le problème, affirme la chercheure.

Deux tiers des personnes interrogées se sont identifiées comme autochtones et près de 60 % ont indiqué qu’il était des sans-abri chroniques, c’est-à-dire sans logement pour 6 mois ou plus dans la dernière année.

Une dépendance à l’alcool ou à d’autres substances expliquerait la perte de logement de 33 % des itinérants de Thunder Bay.

La maison pour sans-abri Rotary Shelter House de Thunder Bay.Environ le quart des sans-abri ont mentionné être hébergé par un centre comme la maison pour sans-abri Rotary Shelter House. Photo : Radio-Canada / CBC

Si nous ne trouvons pas de solutions pour aider les personnes qui font face à la pauvreté et à des problèmes de dépendances, nous ne pourrons pas diminuer l’itinérance autant qu’on le devrait.

Bonnie Krysowaty, chercheure en sciences sociales pour le LSPC

Il s’agissait du deuxième recensement du genre effectué par le LSPC. En janvier 2016, 289 personnes sans logement avaient été identifiées.

Selon Mme Krysowaty, quelques raisons peuvent expliquer l'augmentation, dont la température plus chaude en avril.

Le décompte était aussi mieux connu cette fois-ci parmi la population que nous voulions sonder, ajoute Mme Krysowaty, ce qui aurait faciliter l'approche par le personnel du LSPC.

Avec les informations de CBC

Pauvreté

Société