•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La confiance envers la Police de Calgary s'est érodée depuis 2013

Plan serré d'un écusson sur l'uniforme d'un policier de Calgary.

Près de la moitié des Calgariens croient que les policiers ne sont pas assez nombreux.

Photo : CBC

Radio-Canada

Les Calgariens se sentent moins en sécurité dans leur ville qu'il y a quatre ans, selon un sondage de la firme Illumina Research Partner pour le compte de la Commission du service de police municipale.

Selon les résultats du sondage, dévoilés mardi, le taux de confiance des Calgariens envers son service de police s'érode depuis 2013, même si leur satisfaction générale demeure élevée. Elle est de 93 % en 2018, comparativement à 97 %, en 2013.

D'après les répondants, les services pourraient être améliorés, notamment en renforçant la présence policière dans les quartiers, et en offrant à la fois une meilleure formation aux policiers et une plus grande transparence au public.

En 2018, les entrées par effraction, les crimes liés à la drogue et les vols de véhicules sont ce qui préoccupe le plus la population, selon le dernier sondage.

La Commission de police de Calgary se dit assez satisfaite des résultats, mais reconnaît qu'elle peut faire mieux.

Nous aborderons le besoin d'augmenter la présence policière lors de nos discussions avec la Ville au sujet de notre budget.

Brian Thiessen, président de la Commission du service de police de Calgary

Le sondage montre par ailleurs que les Calgariens sont satisfaits de manière générale du temps de réponse des policiers.

Changements internes nécessaires

L'un des problèmes du corps de police réside dans la gestion de l'organisation, pense Doug King, professeur en études de la justice à l'Université Mount Royal, à Calgary. Selon lui, des policiers qui se sont retrouvés au coeur de scandales depuis un an ont contribué au déclin de la confiance de la population.

« Il y a eu plusieurs incidents concernant des policiers hauts gradés dans le Service de police de Calgary, l'année dernière. Des accusations criminelles ont été déposées contre certains agents. Plusieurs ont déjà été reconnus coupables », dit-il.

La publication des résultats du sondage ainsi que le changement imminent de direction du Service de police ouvrent la porte à une transformation au sein de ce dernier, ajoute le professeur.

De son côté, la Commission dit qu'elle utilisera justement le sondage pour établir les attentes de celui qui prendra prochainement les rênes du corps policier. Le chef actuel, Roger Chaffin, a annoncé son départ à la retraite pour janvier 2019.

Le processus de sélection du nouveau chef commencera justement mardi prochain.

Méthodologie

La firme Illumina Research Partner a mené ce sondage entre le 15 mars et le 6 mai 2018 avec un échantillon de 1000 résidents de Calgary choisis aléatoirement. Les participants ont répondu à une entrevue téléphonique d'une durée moyenne de 19 minutes. Compte tenu de la taille de l'échantillon, la marge d'erreur du sondage est de +/- 3,1 %, 19 fois sur 20.

Alberta

Forces de l'ordre