•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il change de sexe pour payer moins d’assurance

Une balance avec un symbole d'homme à gauche et un symbole de femme à droite.
L'Albertain était en colère que les femmes payent leur assurance automobile moins chère que les hommes. Photo: Istock
Radio-Canada

Il est un homme dans son corps et dans sa tête, mais une femme sur ses papiers d'identité. Un Albertain dont CBC/Radio-Canada a accepté de garder l'identité confidentielle a changé de sexe pour économiser de l'argent sur son assurance automobile.

J’ai tiré avantage d’une faille du système, explique l'homme que nous appellerons David.

Tout a commencé lorsqu'il a demandé une estimation à sa compagnie d’assurance s’il s’achetait une nouvelle voiture. Avec un accident et une poignée d’amendes à son actif, le devis atteignait 4500 $ par an.

« Et si j'étais une femme », a-t-il eu l’idée de demander à son assureur. La nouvelle estimation de 3400 $ l’a mis en colère.

Un changement assez simple

Selon le Bureau d’assurance du Canada, les hommes de moins de 25 ans sont généralement plus susceptibles d’avoir des accidents que les femmes du même âge.

Je n’avais plus le goût de me faire avoir encore une fois.

David

Donc, je leur ai demandé de changer de sexe sur ma police d’assurance, explique-t-il.

Le changement lui a cependant demandé quelques démarches administratives. À l’époque, le gouvernement albertain demandait une note d’un médecin confirmant que le patient s’identifie à un sexe différent que celui qu'il avait à la naissance.

C’était plutôt simple, affirme David. J’ai juste demandé et dit que je m’identifiais ou que j’aimerais m’identifier à une femme et le médecin m’a écrit la lettre que je voulais.

Depuis juin, le gouvernement a retiré cette obligation et demande simplement une déclaration individuelle.

Une économie de 91 $ par mois

Quelques semaines plus tard, il a reçu un nouveau certificat de naissance indiquant qu'il était de sexe féminin.

Deux certificats de naissance côte à côte. Le sexe est entouré par un cercle rouge. Sur le premier il est écrit masculin et sur l'autre F pour féminin. L'homme a changé de sexe sur son certificat de naissance, passant d'homme à femme, mais il s'identifie toujours comme un homme. Photo : documents fournis

J’étais choqué, mais aussi soulagé, dit David.

J’ai eu l’impression que j’avais déjoué le système. J’ai gagné.

David

Ce nouveau certificat de naissance lui a permis de changer de permis de conduire et de police d’assurance.

L’économie réalisée? Elle est de 91 $ par mois.

Une pratique discriminatoire?

David souligne que son intention a toujours été de cibler l’industrie des assureurs, et non de critiquer ou de ridiculiser les communautés LGBT.

Le porte-parole du Bureau d’assurance du Canada, Steve Kee, dit avoir entendu quelques anecdotes de personnes ayant changé de sexe pour économiser de l'argent sur leur police d’assurance, mais qu'il n'existe aucune statistique à ce sujet.

Selon M. Kee, le sexe est un facteur parmi beaucoup d'autres pour déterminer le coût d'une assurance. Il rappelle aussi que si on ne fait pas de déclaration sincère, la plainte peut être vue comme frauduleuse.

La prise en compte du sexe dans l’estimation de l’assurance a été déclarée comme discriminatoire en Union européenne.

D'après les informations de Reid Southwick

Alberta

Égalité des sexes