•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prudence si vous échangez votre téléphone : un inconnu a accès à l’iPhone d’une adolescente

Photo d'une adolescente qui tient la rampe d'un escalier à l'extérieur.

Natalie Hall, 15 ans, a été contactée par un homme à Dubaï après avoir échangé son iPhone brisé.

Photo : CBC/Nicole Brockbank

Radio-Canada

L'Ontarienne Natalie Hall, 15 ans, a été « troublée » de recevoir la semaine dernière un message sur Facebook d'un étranger habitant à Dubaï, qui la trouvait « très mignonne ». Le message contenait une série de photos qu'elle avait prises avec son ancien téléphone cellulaire.

L’inconnu disait avoir acheté un lot de téléphones cellulaires usagés pour les revendre, y compris le vieux portable brisé de l'adolescente.

Il y avait trouvé ses photos personnelles et avait accès à ses comptes Facebook et Instagram auxquels il s’était ajouté en tant qu’ami.

Natalie Hall croyait pourtant que son iPhone 5 à l’écran cassé, sur lequel elle ne pouvait écrire plus de deux caractères, était bon pour la poubelle.

L’adolescente de Bowmanville l’avait échangé l’automne dernier pour un nouveau modèle, recevant un rabais de 11 $, à une boutique de téléphones d’un centre commercial.

C’est terrifiant de voir qu’un pur inconnu peut avoir accès à ses photos, ses contacts et ses comptes de médias sociaux.

Natalie Hall, victime

Le message envoyé par l'inconnu :

Photo de bulles de messages sur Instagram d'un homme que la victime ne connaissait pas.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Natalie Hall a été troublée de voir un message d'un inconnu qui avait accédé à ses données personnelles.

Photo : Natalie Hall

Après avoir été contacté par CBC, l’inconnu s’est excusé d’avoir harcelé l’adolescente et a affirmé avoir revendu le cellulaire, en prenant soin d'en effacer les données.

Une mère qui s'en veut

Janet Hall, la mère de l’adolescente, raconte qu’elle n’avait « pas réalisé les dangers » liés à l’échange du cellulaire.

Pour 11 $, dit-elle, j’aurais simplement gardé le [vieux] téléphone [si j’avais su].

Elle admet ne pas avoir lu toutes les conditions d’échange de la compagnie TBooth, qui stipulent qu’il revient au client d’effacer toutes les données de son téléphone. Le site de l’entreprise ajoute que les vieux cellulaires peuvent être remis à neuf ou revendus en pièces détachées.

Une réinitialisation ne suffit pas

Ahmed Bafagih dont la compagnie GizmoGrind achète des téléphones usagés explique qu’une simple réinitialisation du fabricant n’est pas suffisante pour s’assurer que toutes ses données personnelles sont effacées.

Comment vraiment effacer les données d’un cellulaire?

  1. Réinitialiser le téléphone
  2. Télécharger des fichiers volumineux, comme des vidéos, et les installer sur le cellulaire
  3. Réinitialiser à nouveau l’appareil

Si votre téléphone est tellement endommagé qu’il est devenu inutilisable comme celui de Natalie Hall, M. Bafagih recommande de le confier à une entreprise qui s’assurera d’en effacer toutes les données grâce à un logiciel.

Avec les informations de CBC

Télécommunications

Justice et faits divers