•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Autochtones davantage victimes de racisme à Thunder Bay, selon un comité de la Ville

une femme qui porte des lunettes

La présidente du Comité consultatif de lutte contre le racisme de la Ville de Thunder Bay, Amina Abu-Bakare, dit comprendre que certaines personnes victimes de racisme ne veuillent pas le signaler.

Photo : CBC/Kris Ketonen

Radio-Canada

Au terme de sa première année d'existence, le Programme de signalement d'incidents liés au racisme de Thunder Bay a enregistré 176 plaintes. Près des deux tiers des incidents visaient des personnes autochtones.

Selon la chercheuse affiliée au programme, Amy Siciliano, les Autochtones ont fait l’objet d’attaques racistes dans toute la ville et pas seulement au centre-ville.

47% étaient des cas de menaces verbales. En compilant les données reçues, je me suis rendu compte que les incidents de nature raciste arrivaient aux Autochtones partout [à Thunder Bay], note-t-elle.

Le programme a été instauré par le Comité consultatif de lutte contre le racisme et de promotion du respect de la municipalité du Nord-Ouest ontarien. Ce dernier collabore entre autres avec l’organisme Diversity Thunder Bay, le Conseil de planification sociale Lakehead et le Centre d’amitié autochtone situé rue Cumberland.

Parmi les plaintes enregistrées, 143 ont été soumises en ligne, 26 par téléphone et 7 en personne.

On aurait aimé que davantage de plaignants se manifestent, mais la sensibilisation à cet outil nous permettra d’avoir une meilleure idée de ce qui se passe dans la ville l’année prochaine, indique la présidente du comité, Amina Abu-Bakare.

Elle estime que certaines personnes victimes de racisme choisissent de ne pas le signaler.

Les incidents de nature raciste sont très traumatiques, donc je comprends que certaines personnes ne veuillent pas en parler.

Amina Abu-Bakare, présidente du Comité consultatif de lutte contre le racisme de Thunder Bay

Le Comité admet que le programme, dans son état actuel, ne montre pas la fréquence précise à laquelle les incidents se produisent. Il recommande l’inclusion, au sondage de satisfaction des citoyens soumis aux résidents de Thunder Bay tous les deux ans, de questions ayant trait au programme.

Avec les informations de CBC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Nations métisses et autochtones