•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à la normale après les inondations

Une barrière et un panneau qui indique que la rue est barrée.

Plusieurs rues sont inondées à Gatineau.

Photo : Laurie Trudel

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au lendemain des fortes pluies qui se sont abattues mercredi sur la région, provoquant des inondations et des fermetures de rues, la situation est de retour à la normale jeudi matin.

Le boulevard Maloney, le chemin Vanier et la rue Roberval, à l’intersection de Chambord, sont rouverts. Le chemin Myre est ouvert à la circulation locale seulement.

Les résidents du parc Riviera sont invités à réintégrer leur domicile. Mercredi, la Polyvalente Le Carrefour avait ouvert ses portes aux résidents du parc de maisons mobiles dans le besoin, grâce à la Croix-Rouge. Aucune personne ne s'est toutefois présentée sur place.

La Ville de Gatineau déclare avoir reçu 450 plaintes de résidents et de commerçants touchés par les inondations.

En quelques heures hier, nous avons reçu 100 mm de pluie et il y a forcément eu un impact sur le réseau.

Une citation de : Yves Mélanson, porte-parole de la Ville de Gatineau

Un record

Selon Environnement Canada, la ville d’Ottawa a battu un record mercredi. L’aéroport a enregistré 60 mm de précipitations pour un 25 juillet, alors que le précédent record datait de 1969 avec 41,1 mm.

La Ferme expérimentale centrale a quant à elle rapporté 85 mm de pluie pour la journée.

Retour plus difficile à la normale à Cantley

Selon la municipalité, plusieurs jours seront nécessaires pour que la situation rentre dans l’ordre. Il faudra aussi quelques jours de plus pour vérifier si les routes sont praticables.

Pendant l'épisode pluvieux, plusieurs cours d’eau sont sortis de leur lit, deux tronçons ont été fermés à la circulation et des sacs de sable ont été mis à la disposition des résidents.

Selon Stéphane Parent, directeur général de Cantley, la coordination avec la Ville de Gatineau pourrait être meilleure au niveau de l’écoulement de l’eau. Il va rencontrer prochainement les représentants de la ville pour trouver des solutions sur la gestion correcte de l’eau. « Il faut faire attention à ne pas pelleter dans la cour du voisin », a-t-il déclaré.

Plus de détails à venir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !