•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accidents de travail : des primes records à prévoir pour les employeurs du N.-B.

Un travailleur de la construction.

Des employeurs craignent de ne pas avoir les moyens de contribuer davantage au fonds.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le taux des cotisations au régime d'indemnisation des accidents du travail pourrait augmenter considérablement l'année prochaine, selon Travail sécuritaire NB.

La hausse proposée pour 2019 signifierait que le Nouveau-Brunswick deviendrait la province avec les taux les plus élevés au pays. Il y a quelques années, la province était l’une avec les taux les plus faibles.

En 2016, les employeurs contribuaient 1,11 $ au fonds de Travail sécuritaire NB par tranche de 100 $ de salaire. L’année prochaine, le taux proposé pourrait se trouver entre 2,60 $ et 2,95 $.

Le président et chef de la direction à Travail sécuritaire NB, Douglas Jones, a fait cette proposition lors d'une rencontre à Moncton.

L’agence affirme que deux facteurs contribuent à cette hausse marquée : la durée des réclamations et une augmentation importante des demandes liées à une perte d'audition.

Employeurs mécontents

La nouvelle de cette hausse possible des tarifs engendre des inquiétudes et de la frustration dans la communauté des affaires.

Des employeurs craignent de ne pas avoir les moyens de contribuer davantage au fonds.

Le directeur général de la Chambre de commerce du Grand Moncton, John Wishart, est surpris par l’ampleur de la hausse proposée.

Cela signifie que les taux vont presque tripler en trois ans, selon nos membres. Il y a une note de panique en raison de la taille de l’augmentation, explique John Wishart.

John Wishart affirme que la communauté des affaires compte profiter de l’approche des prochaines élections provinciales pour revendiquer des changements.

Selon des informations de Maeve McFadden, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !