•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'UQO reçoit plus de 2 M$ pour la protection des bélugas

Photo : Meighan Makarchuk

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement du Québec a annoncé mercredi l'attribution de 2,1 millions de dollars à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) pour le développement d'un programme scientifique portant sur la protection des bélugas du Saint-Laurent et du Saguenay.

Le programme s'intitule :

« Plateforme de modélisation du trafic maritime et des déplacements des mammifères marins dans l’estuaire du Saint-Laurent et le Saguenay en vue de l’atténuation des impacts du déploiement de la Stratégie maritime sur l’exposition cumulative des bélugas du Saint-Laurent aux bruits sous-marins »

Ce programme comporte trois objectifs :

  • L’évaluation de l’impact de la Stratégie maritime du Québec sur les mammifères marins et en particulier sur le béluga du Saint-Laurent;
  • La détermination de l’efficacité, des coûts et des bénéfices de différentes pratiques ou innovations technologiques visant à atténuer ou à éviter ces impacts;
  • L’alimentation des processus décisionnels en communiquant les résultats du programme scientifique qui tient compte des contraintes opérationnelles et de sécurité de la navigation.

Le responsable du programme scientifique à l’UQO, le Dr Clément Chion, supervisera le projet qui doit durer cinq ans. Le Dr Clément est à l'origine d'un simulateur visant à limiter les risques de collisions mortelles entre les bateaux et les baleines dans le Saint-Laurent.

Le béluga du Saint-Laurent est une espèce en périlAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le béluga du Saint-Laurent est une espèce en péril

Photo : iStock

Ce financement permettra de développer une nouvelle version du simulateur, incluant un modèle de propagation du bruit pour évaluer l’exposition des bélugas aux bruits selon différents scénarios de navigation.

Le béluga du Saint-Laurent a été désigné comme une espèce menacée en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables en 2000. Cette population subit un déclin depuis le début des années 2000 ainsi qu’une hausse sans précédent de la mortalité de femelles en âge de se reproduire et de nouveau-nés depuis 2010.

La fragilité du béluga du Saint-Laurent symbolise bien les enjeux et les défis de la Stratégie maritime du Québec, laquelle préconise une approche intégrée afin d’assurer un équilibre entre l’économie, l’environnement et le bien-être des communautés.

Une citation de : M. Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

Pour Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, la protection de l’habitat du béluga du Saint-Laurent est une préoccupation majeure du Gouvernement du Québec.

« Le programme financé aujourd’hui permettra d’acquérir de meilleures connaissances sur cette population faunique en situation précaire et de déterminer les mesures à prendre afin de favoriser son rétablissement », a-t-il déclaré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !