•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil des arts du Canada a refusé de subventionner Kanata

Tout comme SLĀV, la pièce Kanata, dirigée par Robert Lepage, a été annulée dans la foulée d'une controverse d'appropriation culturelle. Photo: Courtoisie/Théâtre du Soleil
Radio-Canada

Bien avant que la controverse éclate en raison de l'absence de comédiens des Premières Nations dans le spectacle Kanata de Robert Lepage, le Conseil des arts du Canada n'avait pas voulu financer la production de la compagnie Ex Machina pour des raisons similaires.

Un texte de Louis-Philippe Ouimet

Deux sources indépendantes ont affirmé à Radio-Canada que le Conseil des arts du Canada avait rejeté une demande de subvention du spectacle Kanata parce qu'aucun collaborateur autochtone n'était indiqué au moment du dépôt du projet. Des informations d'abord révélées dans un article publié sur le site français Arrêt sur images.

Pour des raisons de confidentialité, le Conseil des arts du Canada refuse de confirmer cette information. L'organisme dit ne pas faire de commentaires sur les dossiers qui sont rejetés. Le directeur et chef de la direction, Simon Brault, étant en vacances, le Conseil a décliné notre demande d'entrevue.

La réaction d'Ex Machina

La compagnie qui produit Kanata n'a pas non plus confirmé ces informations, indiquant simplement dans un courriel envoyé à Radio-Canada que : « Le Conseil des arts du Canada a suspendu son analyse des demandes de subvention qui concernent spécifiquement le projet Kanata. » Dans un autre courriel, un porte-parole écrit que : « Le Conseil des arts a demandé plus de précisions sur les membres des Premières Nations rencontrés au fil du développement du spectacle. »

Kanata, une occasion ratée?

Plusieurs personnes ne sont pas étonnées de cette décision du Conseil des arts du Canada : « Je ne suis pas surpris. Les règles au Conseil des arts sont de plus en plus strictes. Un projet comme Kanata doit être jugé de façon plus rigoureuse parce qu'il traite des Premières Nations et aucun membre n'en fait partie. On doit regarder l'approche, la vision artistique », affirme Dave Jennis, comédien et directeur artistique du théâtre autochtone Ondinnok.

André Dudemaine, le directeur artistique du festival Présence autochtone, qui doit avoir lieu sous peu, abonde dans le même sens. « Généralement, si vous mettez le mot "autochtone" dans une demande au Conseil des arts du Canada, on va vous demander quel est votre lien avec les créateurs autochtones [...] et quels rôles ils ont à jouer dans votre création », dit-il.

Robert Lepage n'était pas disponible pour une entrevue sur le sujet. La compagnie du Théâtre du Soleil, fondée par Ariane Mnouchkine et qui présentera le spectacle à Paris, n'a pas répondu à notre demande d'entrevue.

Ce nouvel épisode survient près d'une semaine après une rencontre à huis clos à Montréal entre Robert Lepage et 35 membres de la communauté autochtone

Le spectacle Kanata sera présenté en décembre 2018. Pour l'instant, aucun changement n'est prévu à la pièce.

Arts de la scène

Arts