•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Première Nation de la Saskatchewan mise sur le cannabis

Du cannabis dans de petits pots de verre, alignés sur un comptoir.

Avec 8 millions de dollars d'investissements, la Première Nation saskatchewanaise Thunderchild est l'actionnaire principal de Westleaf Cannabis.

Photo : Reuters / Mario Anzuoni

Radio-Canada

Avec 8 millions de dollars investis dans la société Westleaf Cannabis, la Première Nation Thunderchild, en Saskatchewan, est l'actionnaire principal de cette entreprise de production et de vente de marijuana. Elle veut être présente dans tout l'ouest du pays et créer de nombreux emplois.

Les activités de production et de vente auxquelles se consacrera l’entreprise devraient créer environ 150 emplois, assure le président de Westleaf Cannabis, Scott Hurd. Les employés recevront une formation adaptée, fournie par l’entreprise.

Nous avons des valeurs en commun, nous avons des racines dans les Prairies et nous voulons investir dans les communautés auxquelles nous offrons des services.

Scott Hurd, Westleaf Cannabis, président directeur général

Le directeur de Westleaf Cannabis souligne la particularité des liens créés avec ses investisseurs, « qui s’étendent bien au-delà d’un simple accord commercial ». La Première Nation Thunderchild, représentée par le chef Delbert Wapass, a soutenu l’entreprise depuis sa création, il y a 12 mois, en investissant dès la phase de mise au point du projet.

Westleaf Cannabis a commencé la construction d’une usine de production de cannabis de 10 683 mètres carrés, à Battleford, au nord-ouest de Saskatoon. Établie à Calgary, elle espère aussi commencer à bâtir un second lieu de production de 5574 mètres carrés, au sud-ouest de la métropole albertaine.

Les deux usines nécessiteront environ une année de travaux chacune.

Conquérir l’Ouest canadien

Westleaf Cannabis a déposé des demandes pour ouvrir de nombreux magasins en Alberta, dont cinq à Calgary et deux à Edmonton.

L'entreprise fait partie des 51 candidats sélectionnés par la Saskatchewan pour pouvoir commercialiser du cannabis dans la province. Les dirigeants espèrent pouvoir ouvrir un établissement à Warman, au nord de Saskatoon. La réglementation saskatchewanaise leur permettrait aussi d’offrir un service de vente en ligne.

De demandes d'ouverture de boutiques de cannabis sont aussi en attente de validation en Colombie-Britannique, dont une qui sera jumelée à une activité de disquaire.

Saskatchewan

Affaires