•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des difficultés en vue afin de réduire les salaires de la fonction publique, conclut un rapport

Vue de l'édifice devant, en été, avec beaucoup d'arbres.

L'Assemblée législative de l'Ontario, Queen's Park.

Photo : Claudine Brulé

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien pourrait se buter à des difficultés afin de réduire ses dépenses liées aux salaires des employés de la fonction publique, conclut le Bureau de la responsabilité financière de l'Ontario dans son plus récent rapport.

Un texte de Claudine Brulé

En 2018, les conventions collectives de plus de 146 000 employés du secteur public de la province arriveront à échéance, rappelle le Bureau.

Le marché du travail ontarien s'étant montré relativement vigoureux récemment, le gouvernement pourrait se voir forcé d'augmenter davantage les salaires dans les années à venir, souligne-l'étude.

L'étude ajoute qu'il sera difficile de réduire les coûts liés aux salaires des employés de la province parce que plusieurs d'entre eux ont des conventions collectives qui prévoient des augmentations.

Les marchés du travail ontariens étant caractérisés par une pénurie de main-d'œuvre, les employeurs du secteur public devront probablement renchérir sur les salaires pour combler les vacances.

Évaluation de l’emploi et des dépenses salariales au gouvernement de l’Ontario, Bureau de la responsabilité financière

Peu de temps après son élection, le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a ordonné un gel des nouvelles embauches dans la fonction publique (sauf pour le personnel essentiel de première ligne comme les agents correctionnels et les infirmières) et un gel des salaires pour le personnel cadre.

.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

.

Photo : Rapport du Bureau de la responsabilité financière de l'Ontario

Le gouvernement progressiste-conservateur s'est engagé à trouver des économies de l'ordre de 4 % dans l'ensemble des dépenses du gouvernement, pour des économies totales de 6 milliards de dollars par année.

10 % des salariés

L'analyse du Bureau de la responsabilité financière conclut également que près de 650 000 travailleurs oeuvrent actuellement dans l'administration publique, l'éducation et la santé.

L'étude rendue publique aujourd'hui conclut aussi que les hausses de salaire dans la fonction publique ont fortement ralenti dans les dernières années: la croissance salariale était en moyenne de 4,1 % avant la récession de 2008-2009 pour passer à seulement 1,0 % pour la période de 2010 à 2016.

.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

.

Photo : Rapport Bureau de la responsabilité financière

Selon l'étude, un employé de la province gagne en moyenne 63 800 dollars par année. Les salariés de l'administration publique gagnant un salaire plus élevé que ceux en éducation ou en santé.

.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

.

Photo : Rapport du Bureau de la responsabilité financière

Par ailleurs, le Bureau de la responsabilité financière prévoit que les dépenses de la province en salaires feront un bond de 4 % cette année, en raison des augmentations des compensations, mais aussi du plus grand nombre d'emplois.

Politique provinciale

Politique