•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’achalandage de la route 132 à son plus fort pendant les vacances de la construction

La route 132 est particulièrement achalandée dans le secteur de Notre-Dame-des-Neiges, au Bas-Saint-Laurent.

La route 132 est particulièrement achalandée dans le secteur de Notre-Dame-des-Neiges, au Bas-Saint-Laurent.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les semaines des vacances de la construction causent une hausse marquée de l'achalandage sur la route 132 au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie. Une situation qui occasionne de l'impatience chez certains automobilistes, mais qui en réjouit d'autres, comme les commerçants.

En hiver, environ 6000 véhicules par jour circulent sur la route 132 à la hauteur de Notre-Dame-des-Neiges. L’été, ce chiffre bondit à 12 500, soit plus du double chaque jour.

L'achalandage cause des ralentissement sur certaines portions de la route, ce que certains voient d’un bon œil. L'un des points les plus problématiques se situe à Notre-Dame-des-Neiges, où se trouve la Fromagerie des Basques.

C'est un heureux problème. Si on passait le mois de juillet à août, jusqu'à mi-septembre pas un chat sur la route [...] je pense qu'il y a des commerces, des entreprises dans le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie qui fermeraient leurs portes dès demain matin parce que c'est de ça qu'on vit.

Jean-Pierre Rioux, maire de Trois-Pistoles

La circulation cause toutefois des maux de tête à d'autres commerçants qui reçoivent des plaintes de leurs clients en raison du bruit des automobiles. C’est notamment le cas du Camping de Rimouski, qui fait face à la 132.

« En heure de pointe ou durant le début ou la fin de la construction, donc vendredi, samedi, ça amène énormément de trafic, de congestion et de bruit », explique la réceptionniste Isabelle Fortin-Vézina.

Les automobilistes impatients

Le flot de véhicules devant le camping causerait également des enjeux de sécurité pour les plaisanciers. Certains automobilistes manqueraient parfois de patience à l'égard des roulottes qui ralentissent pour y entrer.

Ce manque de patience est d’ailleurs récurrent sur la route en période estivale, selon le porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ) Claude Doiron.

Beaucoup de gens, malheureusement, vont faire preuve d'impatience et ils vont même tenter des dépassements hasardeux, voire dangereux à certains endroits parce qu'ils ne veulent pas suivre ces véhicules [récréatifs] là.

Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec

Le porte-parole ajoute que les vacances de la construction sont la période de l’année pendant laquelle il y a le plus d’accidents au Québec.

D’après les informations de Marie-Christine Rioux

Bas-Saint-Laurent

Circulation