•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Cyclorama fermera le 31 octobre

L'enseigne du Cyclorama de Jérusalem, à Sainte-Anne-de-Beaupré. On aperçoit le bâtiment à l'arrière-plan.
Le Cyclorama fermera ses portes le 31 octobre. Photo: Radio-Canada / Sébastien Vachon
Radio-Canada

Le Cyclorama de Jérusalem, qui est en voie d'être classé bien patrimonial par le gouvernement du Québec, fermera définitivement ses portes le 31 octobre prochain, a-t-on appris mardi.

Un texte de Louis Gagné

Les membres de la famille Blouin, propriétaire de l’établissement situé à Sainte-Anne-de-Beaupré, près de Québec, souhaitent prendre leur retraite d’ici la fin de l’année.

Les propriétaires n’ont pas voulu accorder d’entrevue aux médias. Ils se sont exprimés par l’intermédiaire du courtier immobilier responsable de la vente du bâtiment et de la toile panoramique qu’il abrite, Martin Dostie.

Ce dernier affirme que le départ à la retraite des administrateurs et des actionnaires du Cyclorama était prévu depuis plusieurs années. Il ne serait pas lié à la décision du gouvernement québécois de déclarer l’édifice et le panorama comme un bien patrimonial.

« Avant de mettre le Cyclorama en ligne, c’est-à-dire sur le marché, accessible à monsieur et madame Tout-le-monde, c’était déjà planifié qu’il y ait une retraite dans les prochaines années. Donc c’est un cheminement normal. Il n’y a rien de plus aujourd’hui qu’avant », indique M. Dostie en entrevue à Radio-Canada.


Une touriste à l'intérieur du Cyclorama de Jérusalem.La toile panoramique est exposée à Sainte-Anne-de-Beaupré depuis 1895. Photo : Radio-Canada

Mettre de la pression?

Faut-il voir dans l’annonce de mardi une tentative des propriétaires pour relancer le dossier ou mettre de la pression sur le gouvernement ? Martin Dostie dit ne pas être en mesure de répondre à cette question.

« Est-ce qu'ils veulent se donner un push auprès du gouvernement pour aider à la cause? Je ne le sais pas. Je ne pourrais pas garantir ça. Peut-être que oui, peut-être que non. Moi, de mon côté, je ne peux pas vous donner cette réponse-là. »

Dans mon cas, j'ai été mandaté par les propriétaires de faire la mention de la fermeture, tout simplement.

Martin Dostie, courtier immobilier chez Sotheby’s International Realty Québec

La famille Blouin entend rester propriétaire du Cyclorama « jusqu’à la vente ou au démantèlement ».

Elle a également fait savoir que le bâtiment fermera ses portes à la date prévue, qu’il ait été vendu ou non.


Le Cyclorama de Jérusalem. On aperçoit, à l'arrière-plan, la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré.Le Cyclorama de Jérusalem est protégé par la Loi sur le patrimoine. Photo : Radio-Canada

Réaction du Ministère

Le ministre de la Culture et des Communications mentionne que les propriétaires du Cyclorama l’ont informé de leur intention de fermer le lieu au public à la fin de l’année 2018.

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada, il rappelle que la rotonde et le panorama sont protégés en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

Ses propriétaires devront donc continuer à prendre les mesures nécessaires pour assurer la préservation de la valeur patrimoniale du Cyclorama, et ce, malgré sa fermeture au public.

Avec la collaboration de Marc-Antoine Lavoie

Québec

Société