•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : les professionnels du tourisme inquiets

Un hélicoptère au-dessus d'un lac.

Plus de 40 pompiers combattent les feux North Bay 55, 56, 68 et 69 dans la région de Temagami avec l'assistance de six hélicoptères.

Photo : ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les feux de forêt ont forcé l'évacuation de plusieurs résidents du Nord de l'Ontario et contraint certains commerces et parcs provinciaux à fermer leurs portes. Certains professionnels du tourisme s'inquiètent maintenant de l'impact économique des incendies sur leurs activités.

Un texte de Justine Cohendet

Les ordres d'évacuation se multiplient en Ontario alors que 126 feux étaient toujours actifs mardi en milieu de journée.

Face à catastrophe, les propriétaires du Blue Demon Lodge, un regroupement des pavillons de chasse et pêche près du Lac Manitou, ont pris la difficile décision de fermer leur gîte le 12 juillet dernier, celui-ci étant situé à quelques dizaines de kilomètres de l'incendie.

Ça nous déchire un peu le cœur, c’est regrettable que nos habitués ne puissent pas profiter de l’été, mais on sait qu’on prend la bonne décision. C’est pour la protection de tout le monde, explique Lyse Laurin, la gérante.

Ce n’était pas le feu qui représentait un danger, mais plutôt la fumée.

Lyse Laurin, la gérante de la Blue Demon Lodge
Un avion survolant un lac.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un avion-citerne survolant un lac où un feu de forêt fait rage.

Photo : Photo : Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

L’un des plus importants brasiers se trouve dans la région de Temagami et s'étend sur plus de 27 500 hectares. L'incendie forestier a forcé, à lui seul, la fermeture de cinq parcs provinciaux.

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts a indiqué que 238 pompiers se battaient toujours pour tenter d'éteindre le feu, allumé le 8 juillet dernier.

Killarney fermé

La région de Killarney et du parc provincial de la Rivière des Français fait aussi face à un important incendie de forêt.

Le feu s’est déclaré mercredi dernier, dans la Première Nation de Henvey Inlet. En moins d'une semaine, le brasier, nommé Parry Sound 33, s'est étalé sur quelque 4841 hectares sans que les autorités parviennent à le contrôler. Face aux dangers, le Ministère a été contraint d’ordonner la fermeture du parc du provincial de la Rivière des Français et des gîtes et centres touristiques avoisinants.

Les six employés à temps plein et les deux propriétaires du centre touristique Hartley Bay Marina, situé dans le nord du parc, ont dû évacuer les lieux samedi.

C’est très frustrant de ne pas savoir si et quand nous allons pouvoir retourner travailler, explique le copropriétaire du centre, James Palmer.

Il estime que la fermeture de son centre va lui coûter des milliers de dollars chaque jour. Pour le moment, James Palmer continue de payer ses salariés, mais il devra se résoudre à les licencier si le parc ne rouvre pas dans les prochaines semaines.

Il y a beaucoup de gens autour du parc qui sont employés saisonniers, c’est la saison haute et nous nous retrouvons tous sans emploi.

James Palmer, copropriétaire du centre touristique Hartley Bay Marina

Jim Rook, le responsable des communications de la municipalité de Killarney, ne cache pas, lui non plus, son inquiétude quant aux répercussions économiques des feux sur la région.

Jim Rook devant sa maison. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les feux de forêt préoccupent Jim Rook, le responsable des communications de la municipalité de Killarney.

Photo : Radio-Canada / Justine Cohendet

Nous avons quatre à cinq commerces touchés [par ce feu de forêt], ce qui représente un impact économique énorme pour la région, affirme-t-il.

Plus au nord, la région de Cochrane est aussi en proie aux flammes. Mardi en milieu de journée, le ministère des Richesses naturelles et des Forêts faisait état d’un incendie toujours non contrôlé qui s'étendait sur près de 4900 hectares.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !