•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • « Il m'a dit : "Ne t'inquiète pas, je ne vais pas t'abattre" » - un survivant de la fusillade

    Des jambes d'un policier et des indices identifiés sur une scène de crime.
    Un policier se tient près de la scène de crime sur l'avenue Danforth. Photo: Reuters / Chris Helgren

    Jaspal Singh s'est retrouvé face à face avec l'auteur de la fusillade à Toronto, dimanche soir, mais miraculeusement Faisal Hussain lui a dit qu'il ne le tuerait pas, avant de poursuivre son chemin.

    Un texte d'Annie Poulin et de Michel Bolduc

    M. Singh est propriétaire du restaurant indien Sher-E-Punjab, sur l'avenue Danforth.

    Il raconte qu'il marchait dans une ruelle derrière son restaurant qu'il s'apprêtait à fermer, lorsqu'il a aperçu le tireur en se retournant.

    Il m'a dit : "Ne t'inquiète pas, je ne vais pas t'abattre".

    Jaspal Singh, propriétaire d'un restaurant

    Je n'ai pas réalisé qu'il était sérieux, ajoute M. Singh, ne voyant pas d'arme sur lui et ne pouvant s'imaginer que l'homme allait ouvrir le feu dans un quartier normalement très paisible.

    C'est pourtant ce qu'il a fait : Faisal Hussain s'est mis à tirer en direction d'un autre restaurant, 7Numbers, dès qu'il a quitté la ruelle.

    La fusillade a fait 2 morts et 13 blessés.

    Pourquoi a-t-il été épargné?

    M. Singh ignore pourquoi il a été épargné.

    Je ne cesse de me demander [pourquoi il ne m'a pas tué]. C'est peut-être parce que j'ai aussi la peau brune.

    Jaspal Singh, restaurateur

    M. Singh admet qu'il ne saura vraisemblablement jamais pourquoi le tireur ne l'a pas tout simplement abattu ce soir-là.

    Le restaurateur n'a pas voulu nous accorder une entrevue à la caméra, se disant toujours trop bouleversé par les événements.

    Le parcours du tireur

    Sur une carte Google, les 7 différents points le long de l'avenue DanforthFusillade à Toronto, dimanche 22 juillet - Ce que l'on sait sur le déroulement des événements le long de la rue Danforth Photo : CBC
    1. Christina's : un témoin entend 10 à 15 coups de feu près de ce restaurant vers 22 h, dimanche, croyant d'abord qu'il s'agit de feux d'artifice.
    2. Danforth-Logan : un témoin entend des coups de feu et voit un homme armé dans la rue à cette intersection.
    3. Demetre's : le tireur ouvre le feu à travers la vitrine de ce restaurant, selon des témoins.
    4. Le tireur traverse la rue : des témoins racontent avoir vu le tireur traverser l'avenue Danforth du nord au sud à cet endroit.
    5. Skin Deep : une femme aide deux blessés à se réfugier à l'intérieur de ce salon de tatouage.
    6. 7Numbers : une victime y est atteinte par balle, selon des témoins.
    7. Bowden : la police repère le tireur dans cette rue et ouvre le feu. Le tireur est retrouvé mort non loin de là sur l'avenue Danforth. On ne sait pas pour l'instant s'il a été abattu par la police ou s'il s'est suicidé.

    La police poursuit son enquête.

    Le mobile du crime demeure inconnu.

    Crimes et délits

    Justice et faits divers