•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau modèle de clinique dentaire accessible à tous en Ontario

Deux hommes côtes à côtes posent pour une caméra sous le logo de la clinique dentaire.

Le directeur de l'organisme Downtown Mission, Ron Dunn à droite, avec Alan Quesnel, un philanthrope qui a donné plus d'un million de dollars pour démarrer la clinique.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Radio-Canada

Une clinique dentaire « payez ce que vous pouvez » ouvrira ses portes jeudi à Windsor en Ontario. Selon les gens derrière le projet, ce sera la première clinique du genre dans le sud-ouest de la province.

Le centre est pour tout le monde, autant les gens sans-abri que ceux qui n'ont pas les moyens d'avoir des soins dentaires. Personne ne sera refusé, indique Ron Dunn, le directeur de l'organisme Downtown Mission.

Une personne sur quatre n'aurait pas accès à des soins dentaires abordables dans la région de Windsor-Essex, affirme-t-il.

Tout dépendant de leur revenu, les gens vont pouvoir obtenir les services gratuitement [...] On croit que c'est révolutionnaire.

Ron Dunn, organisme Downtown Mission

La clinique dentaire offrira une panoplie de services allant du traitement de canal au nettoyage.

Les chirurgies seront toutefois exclues.

Plus de personnel demandé

L'administration de l'organisme avait annoncé en novembre la construction de la clinique une fois que le personnel nécessaire aux opérations allait être embauché.

Depuis, deux hygiénistes dentaires ont été engagés. Le processus de sélection d'un dentiste suit présentement son cours.

Pour le moment, le personnel pourra recevoir une quinzaine de rendez-vous chaque jour.

On espère trouver d'autres dentistes pour effectuer du bénévolat avec nous. On a toujours besoin de plus d'aide, souligne M. Dunn.

Avant même l'ouverture officielle, la liste d'attente est déjà longue, rapporte-t-il.

C'est comme un emploi de rêve, de pouvoir faire ce que j'aime en étant payé. Les soins dentaires et aider les gens, commente Sue Pellerito, une hygiéniste dentaire qui travaillera à la clinique.

La création de la clinique a nécessité une collecte de fonds de deux millions de dollars.

Un philanthrope de la région, Al Quesnel, a lui-même donné un million pour le projet.

J'ai travaillé 20 ans avec des gens pauvres et je trouvais que c'était le moment de faire quelque chose de substantiel dans notre communauté locale, a expliqué ce dernier lors de l'inauguration de la clinique.

La clinique sera ouverte du lundi au vendredi, de 8h à 16h30, sauf le dernier mercredi du mois, où elle sera ouverte en soirée.

Soins et traitements

Santé