•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logement : une stratégie, mais pas plus d'argent à l'Î.-P.-É.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard dévoile sa stratégie en matière de logement.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard dévoile sa stratégie en matière de logement.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard a dévoilé, lundi, sa stratégie pour mettre fin à une importante pénurie de logements. La province n'a cependant pas l'intention d'investir plus d'argent que ce qu'elle a prévu dans son plus récent budget.

Un texte de François Pierre Dufault

Le document réitère l'importance pour le gouvernement provincial de travailler avec les municipalités, les promoteurs immobiliers et les groupes communautaires.

Le but de la stratégie sur cinq ans est de désengorger le marché locatif en érigeant de nouvelles unités de logement, mais en offrant aussi des prêts sans intérêt à des ménages à revenu modeste afin qu'ils accèdent plus facilement à la propriété.

Une crise du logement sévit depuis plus d'un an à l'Île-du-Prince-Édouard, et en particulier dans la région de la capitale, Charlottetown. Les logements disponibles sont rares et de plus en plus dispendieux. La liste d'attente pour un logement abordable s'allonge : on y compte environ 600 inscriptions.

La stratégie, dévoilée lundi, ne prévoit toutefois pas de nouveaux investissements. Dans son plus récent budget, le gouvernement a annoncé 17 millions de dollars pour le logement et s'est donné pour cible de construire 1000 nouvelles unités de logement abordable d'ici quatre ans.

C'est très important que le gouvernement donne le coup d'envoi. Mais il doit ensuite libérer la voie. Il y a là de très belles occasions à saisir pour le secteur privé, entre autres, précise le ministre des Finances, Heath MacDonald. Notre rôle est de créer des incitatifs.


Projets de construction de logement abordable à l'Île-du-Prince-Édouard d'ici la fin de 2019

● 275 nouveaux logements abordables (sur un total de 1000 unités d'ici quatre ans);
● 100 nouveaux lits en foyer de soins privés;
● 74 nouveaux logements abordables pour les aînés;
● 10 logements de transition pour les Insulaires ayant des besoins en santé mentale;
 Jusqu’à 10 nouveaux logements de transition pour les victimes de violence familiale.

Source : Gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard


La province entend tout de même créer, dès l'automne, un poste de navigateur pour diriger les Insulaires vers les bons services et soutiens en matière de logement. Elle entend également créer un poste d’agent de liaison pour les locataires afin de mettre ces derniers en contact avec les services appropriés.

La ministre des Services à la famille et à la personne, Tina Mundy, promet que les régions rurales de l'île vont obtenir leur juste part d'investissements en matière de logement abordable.

Pour mettre en oeuvre sa stratégie, le gouvernement propose d'établir trois comités composés d'élus, de promoteurs immobiliers et de membres du public.

Nous voulons nous assurer que toutes les voix sont entendues.

Tina Mundy, ministre des Services à la famille et à la personne de l'Île-du-Prince-Édouard

La ministre Tina Mundy reconnaît qu'il s'agit d'une structure complexe. Mais elle insiste que le logement est un enjeu complexe et le gouvernement n'est pas le seul à en détenir la clé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !