•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pétition contre Insatiable, série de Netflix accusée de grossophobie

L'actrice Debby Ryan est dans un supermarché et regarde quelque chose qui la rend triste dans la série «Insatiable».

L'actrice Debby Ryan dans la série Insatiable

Photo : Netflix

Radio-Canada

Plus de 110 000 personnes avaient signé mardi une pétition lancée voilà quatre jours, réclamant la non-diffusion d'Insatiable. Attendue le 10 août sur Netflix, la série comique raconte comment une adolescente victime de harcèlement à cause de son apparence prend sa revanche après avoir perdu du poids.

Depuis le dévoilement de sa bande-annonce il y a quelques jours, Insatiable a provoqué le mécontentement auprès de nombreuses personnes. Beaucoup dénoncent la grossophobie derrière l’histoire de la jeune Patty, portée par l’actrice Debby Ryan.

« Depuis tellement longtemps, les scénarios disent aux femmes et à de jeunes filles influençables que pour être populaires, avoir des amis et plaire aux regards masculins, et dans une certaine mesure pour être des humaines dignes, elles doivent êtres minces », dénonce Florence Given, au début de sa pétition, dont l’objectif est d’atteindre 150 000 signatures.

Debby Ryan a porté une combinaison spéciale pour avoir l’air plus ronde dans les premières scènes de la série. Son personnage perd du poids après avoir été frappé au visage, l’obligeant à garder la mâchoire fermée durant les vacances.

Selon Florence Given, une telle série « provoquera des troubles de l’alimentation chez les filles et poussera encore plus loin l’objectification du corps des femmes ». Voilà pourquoi elle souhaite l’annulation de la série.

Si Netflix n’a pas répondu pour l’heure à la polémique, Debby Ryan a pris la parole sur Twitter. La jeune actrice, qui dit elle-même avoir combattu des problèmes liés à l’image de soi, affirme qu’Insatiable est « une satire [donc] une manière de se moquer des choses les plus difficiles, de mettre en lumière la noirceur, et d’entamer des conversations compliquées ».

Alyssa Milano, autre comédienne faisant partie de la distribution, a elle aussi défendu la série : « Nous ne couvrons pas de honte Patty. Nous abordons [au moyen de la comédie] les dommages qui surviennent à cause de la grossophobie. »

Avec les informations de BBC, et The Guardian

Séries télé

Arts