•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La canicule tue au moins 80 personnes au Japon

Des Asiatiques tiennent des parapluies dans leur main alors qu'elles traversent la rue. Des rayons de soleil qui semblent chauds frappent leur parapluie.

Des femmes à Tokyo, au Japon, se protègent du soleil avec des parapluies, car la température a grimpé à 40 degrés Celsius cette journée-là, le 24 juillet 2018.

Photo : Getty Images / AFP/Martin Bureau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La vague de chaleur qui s'abat depuis deux semaines sur le Japon a fait au moins 80 morts et a mené à l'hospitalisation de milliers de personnes, selon les données officielles publiées mardi.

La semaine dernière, des températures dépassant 35 degrés Celsius à l'ombre ont été enregistrées à plusieurs endroits, selon l'Agence de gestion des incendies et désastres. Soixante-cinq personnes ont péri au cours de cette période.

« Nous observons des chaleurs sans précédent en plusieurs régions », a indiqué un responsable de l'Agence de météorologie, Motoaki Takekawa, lors d'une conférence de presse lundi soir. Cette vague de chaleur « est fatale et nous estimons que c'est une catastrophe naturelle », a-t-il ajouté.

La plupart des personnes décédées sont des personnes âgées, mais des enfants sont également au nombre des victimes. Un garçon de six ans, notamment, a succombé à un coup de chaleur après avoir participé à des activités à l'extérieur puisque la salle de classe n'était pas climatisée.

Le gouvernement japonais a déclaré qu'il allait aider les établissements scolaires publics dès l'été prochain à installer des systèmes d'air conditionné. En date du 1er avril 2017, moins de la moitié des salles de classes d'écoles publiques étaient climatisées.

Il envisage également de prolonger les vacances d'été, qui commencent cette semaine pour de nombreux élèves.

« Des mesures d'urgence sont nécessaires pour protéger les enfants », a déclaré mardi matin le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d'un point de presse régulier.

Une vague de chaleur jusqu'au mois d'août

Mardi, le thermomètre affichait une température de 40 degrés Celsius. Un record avait été enregistré la veille avec 41,1 degrés à Kumagaya, au nord-ouest de Tokyo.

D'après l'Agence de météorologie, les températures de 35 degrés Celsius ou plus pourraient durer jusqu'à début d'août, avec seulement quelques jours de répit prévus prochainement.

La chaîne de télévision publique NHK suggère aux Japonais de rester dans leurs domiciles si cela est possible.

Une petite piscine remplie d'eau est entourée de plusieurs seaux en bois et de louches en plastique. Deux personnes vont prendre de l'eau dans la piscine à l'aide d'un seau ou d'une louche.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

À Tokyo, le 23 juillet 2018, des personnes remplissent des seaux et des louches d'eau à l'occasion de l'événement Uchimizu, lors duquel les lieux secs sont aspergés d'eau.

Photo : Getty Images / AFP/Behrouz Mehri

Les habitants des régions de l'ouest ravagées par les pluies torrentielles au début du mois sont d'ailleurs particulièrement mis en garde, puisqu'ils tentent de nettoyer leurs habitations et les alentours.

Des canicules à travers le monde

La vague de chaleur fait aussi des ravages dans d'autres pays, comme en Corée du Sud, où 10 personnes ont succombé lundi à la chaleur.

En Europe, de nombreux pays doivent combattre des incendies causés par la canicule. En Grèce, notamment, les feux de forêt ont tué au moins 60 personnes.

Des gens observant un feu de forêt.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les feux, particulièrement violents, font rage près de la capitale, Athènes.

Photo : Reuters / Alkis Konstantinidis

Un scénario similaire se déroule aussi aux États-Unis. La Californie combattait des incendies qui ont été engendrés par de grandes chaleurs et de forts vents au début du mois de juillet.

Le Canada n'a par ailleurs pas été épargné par la canicule. Des avertissements de chaleur ont été émis lundi pour l'ensemble de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard, ainsi que pour plusieurs régions du Québec, du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et de Terre-Neuve-et-Labrador. La canicule a fait déjà plus de 85 morts au Québec, dont 53 à Montréal.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !