•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade à Toronto : l'identité de la fillette tuée rendue publique

Julianna Kozis
Julianna Kozis avait 10 ans. Photo: Police de Toronto
Radio-Canada

La police de Toronto a dévoilé mardi soir l'identité de la petite fille tuée lors de la fusillade de dimanche, dans le quartier grec. Il s'agit de Julianna Kozis, une fillette de 10 ans, de Markham, en banlieue de Toronto.

Les drapeaux seront en berne à Markham, en signe de deuil, et il y aura un livre de condoléances à l'hôtel de ville pour ceux qui souhaitent écrire un mot à la famille de Julianna Kozis.

Cet acte de violence insensé nous a tous ébranlés et blessés, a écrit le maire de Markham, Frank Scarpitti, dans un communiqué.

Deux personnes sont mortes et 13 autres ont été blessées quand un tireur a ouvert le feu sur les passants et les clients des restaurants.

Reese Fallon a également perdu la vie. La jeune femme de 18 ans devait entreprendre à l'automne des études en sciences infirmières à l'Université McMaster.

Une femme.Reese Fallon est la première victime de la fusillade mortelle dans le quartier grec à être identifier. Photo : Facebook

Elle était aussi membre des Jeunes libéraux. Dans un communiqué publié mardi, le Parti libéral a souligné la contribution extraordinaire de cette jeune femme, qui a mis son temps, son énergie et son intelligence au service de notre démocratie.

Parmi les personnes blessées lors de la fusillade, on retrouve 6 femmes et 7 hommes, âgés de 17 à 59 ans. Huit d'entre elles sont toujours à l'hôpital.

Le tireur

Faisal Hussain, un résident de Toronto âgé de 29 ans, a été identifié comme l'auteur de la fusillade par l'Unité des enquêtes spéciales.

Il était un employé à temps partiel de la chaîne de pharmacies Shoppers Drug Mart. Des amis et des voisins l'ont décrit comme un homme timide et discret.

Des sources ont confirmé qu'il avait déjà eu des contacts avec les policiers. Un proche de la famille a raconté à CBC qu'il avait été appréhendé deux fois par les policiers quand il était mineur.

Une autre source policière a également confirmé sous le couvert de l’anonymat des interactions avec les autorités à cause de troubles de santé mentale.

Le suspect marchant dans la rue.Le suspect n'a toujours pas été identifié. Photo : Radio-Canada

Selon sa famille, il souffrait de psychose et de dépression. Les médicaments et la thérapie n'auraient pas permis de le soigner.

Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour qu'il obtienne de l'aide pour ses difficultés, a déclaré la famille dans un communiqué.

Nous ne pouvions pas imaginer que cela se terminerait par une telle dévastation et destruction.

La Police de Toronto refuse quant à elle de commenter toute interaction passée avec Hussain, citant l'enquête en cours.

Des coups de feu retentissent

Selon des témoins, le tireur a ouvert le feu en direction de la terrasse d'un restaurant, blessant une cliente.

Il aurait ensuite visé des passants sur le trottoir et traversé la rue.

Il aurait franchi quelques coins de rue puis tiré à nouveau en direction des clients à l'intérieur d'un restaurant.

Il y a eu un échange de coups de feu avec les policiers. L'homme a ensuite été retrouvé mort non loin de là.

Sur une carte Google, les 7 différents points le long de l'avenue Danforth.Agrandir l’imageFusillade à Toronto, dimanche 22 juillet - Ce que l'on sait sur le déroulement des événements le long de la rue Danforth Photo : CBC
  1. Christina's : un témoin entend 10 à 15 coups de feu près de ce restaurant vers 22 h, dimanche, croyant d'abord qu'il s'agit de feux d'artifice.
  2. Danforth-Logan : un témoin entend des coups de feu et voit un homme armé dans la rue à cette intersection.
  3. Demetre's : le tireur ouvre le feu à travers la vitrine de ce restaurant, selon des témoins.
  4. Le tireur traverse la rue : des témoins racontent avoir vu le tireur traverser l'avenue Danforth du nord au sud à cet endroit.
  5. Skin Deep : une femme aide deux blessés à se réfugier à l'intérieur de ce salon de tatouage.
  6. 7Numbers : une victime y est atteinte par balle, selon des témoins.
  7. Bowden : la police repère le tireur dans cette rue et ouvre le feu. Le tireur est retrouvé mort non loin de là sur l'avenue Danforth. On ne sait pas pour l'instant s'il a été abattu par la police ou s'il s'est suicidé.

Les enquêtes

La police de Toronto a ouvert une enquête. Une autopsie devait être effectuée mardi sur le corps de Faisal Hussain.

Du matériel a été saisi lors d'une perquisition à son domicile du quartier Thorncliffe Park, dans le nord-est de Toronto.

La police demande à tous ceux qui ont des renseignements qui pourraient faire progresser l'enquête de la contacter.

Le chef de police Mark Saunders et le maire de Toronto, John Tory, sur les lieux de la fusillade dimanche soir.Le chef de police Mark Saunders et le maire de Toronto John Tory sur les lieux de la fusillade dimanche soir. Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

L'Unité des enquêtes spéciales a aussi ouvert une enquête, comme chaque fois qu'il y a un mort ou un blessé grave lors d'une intervention policière.

Toronto

Armes à feu