•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fusillade à Toronto : une minute de silence à Ottawa

Des gens baissent la tête.

Une minute de silence a été observée à l'Hôtel de Ville d'Ottawa pour les victimes de la fusillade mortelle à Toronto dimanche soir.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des membres du conseil municipal et de la police d'Ottawa ont observé une minute de silence à l'hôtel de ville lundi en hommage aux victimes de la fusillade mortelle de Toronto.

Dimanche soir, un tireur a ouvert le feu dans une avenue achalandée du quartier grec, la Danforth, faisant deux morts et 12 blessés.

Cet incident n'est pas sans rappeler la récente hausse de la criminalité à Ottawa.

Dans la capitale nationale, le taux de criminalité a augmenté de 2 % en 2017, mais l'indice de gravité de la criminalité est demeuré stable, selon des données de Statistique Canada.

À Gatineau, la situation est différente. Le taux de criminalité a légèrement diminué, soit de 1 %, mais l'indice de gravité de ces crimes s'est accru de 1 %, selon les plus récentes données de Statistique Canada.

Un tableau montre des chiffres de criminalité à Ottawa et Gatineau. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dans la capitale nationale, le taux de criminalité a augmenté de 2%, mais l'indice de gravité de la criminalité est demeuré stable, selon des données de Statistique Canada.

Photo : Radio-Canada

Désir d'augmenter le nombre de policiers

Le chef de police d'Ottawa, Charles Bordeleau, dit que 90 policiers supplémentaires rejoindront les rangs des forces de l’ordre au cours des trois prochaines années pour combattre la criminalité.

« La sécurité de notre public, c’est notre priorité. Nous augmentons tout le temps nos patrouilles. Cette année, c’est la troisième année d’un plan de 75 agents », dit-il.

M. Bordeleau dit avoir l'intention de demander de l'argent supplémentaire au gouvernement fédéral pour lutter contre les armes à feux illégales et les gangs de rue.

Pour sa part, le professeur en criminologie de l'Université d'Ottawa Irvin Waller croit qu'il faut investir autant d'argent dans les services sociaux que dans l'augmentation des agents policiers pour combattre efficacement la criminalité à Ottawa.

Selon des informations de Claudine Richard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !