•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada doit réviser ses politiques fiscales, prévient l'OCDE

Des véhicules sur le pont

Plus de 2,5 millions de camions de transport de marchandises traversent chaque année le pont Ambassador, en Ontario, pour se rendre aux États-Unis.

Photo : La Presse canadienne / Mark Spowart

Radio-Canada

Le Canada doit revoir ses politiques fiscales s'il veut rester concurrentiel avec les États-Unis, a averti lundi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Dans un rapport, le groupe établi à Paris indique que la réforme fiscale américaine a renforcé l'attrait des investissements au sud de la frontière, au détriment du Canada.

Les réductions d'impôts aux États-Unis ont également renforcé les « effets négatifs » de l'incertitude entourant la compétitivité du Canada, alors qu'il tente de renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) avec le Mexique et les États-Unis.

Ottawa est soumis à une certaine pression de la part des entreprises canadiennes pour répondre à la décision prise par le président américain, Donald Trump, à la fin de l'année dernière, de réduire radicalement le taux d'imposition des sociétés aux États-Unis.

En avril, le président et chef de la direction de la Banque Royale, Dave McKay, a affirmé qu'un important exode des investissements vers les États-Unis était en cours, surtout dans les secteurs de l'énergie et des technologies propres, ce qui pourrait entraîner une perte de main-d'oeuvre qualifiée.

Croissance économique

Selon l'OCDE, la croissance économique annuelle au Canada devrait passer de 3,0 % en 2017 à environ 2,0 % en 2018-2019, en raison d'un ralentissement de la consommation privée et des dépenses gouvernementales.

« Le gouvernement devrait réexaminer le système fiscal pour veiller à ce qu'il demeure efficient – qu'il permette de lever suffisamment de recettes pour financer les dépenses publiques sans faire peser de coûts excessifs sur l'économie – et équitable, et qu'il soutienne la compétitivité de l'économie canadienne », affirme l'OCDE dans son rapport.

L'investissement des entreprises connaît une reprise, poursuit l'organisme, mais il reste plus faible qu'avant la chute des prix des produits de base en 2014, « en partie parce que les investissements en amont dans les secteurs du pétrole et du gaz sont entravés par des contraintes de capacités de transport par conduites ainsi que par des obstacles réglementaires à leur expansion, ce qui a également freiné les exportations ».

Le rapport souligne toutefois que l'économie canadienne est « l'une de celles qui offrent les meilleurs résultats à bien des égards ».

Le pays se distingue ainsi dans les domaines du bien-être, de la sécurité personnelle et de l'état de santé. L'OCDE salue par ailleurs des programmes canadiens visant à favoriser l'égalité entre les sexes, dont les programmes de garderies et les projets de construction de logements sociaux.

Pancarte « Duplex à vendre ».Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Il n'est pas rare que plusieurs acheteurs fassent des offres sur des immeubles locatifs.

Photo : Radio-Canada

L'immobilier en surchauffe

Par ailleurs, la faiblesse continue des taux d'intérêt a entraîné un accroissement de l'endettement des ménages, poussant du même coup les familles de la classe moyenne hors du marché des propriétaires, en raison de prix immobiliers trop élevés.

L'OCDE suggère donc à Ottawa et aux autres ordres de gouvernement d'évaluer plus étroitement les mesures déjà adoptées pour restreindre l'endettement prononcé des ménages.

Le rapport propose aussi de porter une attention particulière aux ménages à faible revenu qui sont déjà lourdement endettés, alors que la Banque du Canada a récemment relevé son taux directeur, forçant une hausse des taux d'intérêt.

Parmi les autres recommandations contenues dans le document, l'organisation évoque le financement de logements sociaux supplémentaires.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Affaires

Économie