•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jacob Hoggard, du groupe Hedley, accusé d'agression sexuelle

Un homme sur une scène, il tient un micro et on le voit qui chante.

Jacob Hoggard du groupe Hedley

Photo : Reuters / © Fred Thornhill / Reuters

Radio-Canada

Jacob Hoggard, le chanteur du groupe rock Hedley, a été accusé d'agression sexuelle par la police de Toronto, à la suite d'une enquête de plusieurs mois.

L'homme de 34 ans, originaire de Vancouver, s’est rendu à la police lundi matin, accompagné par son avocat. Jacob Hoggard doit comparaître en cour jeudi.

Selon une déclaration publiée par la police de Toronto, Jacob Hoggard fait l’objet de deux chefs d’accusation.

Il est accusé de contacts sexuels et d’agression sexuelle causant des lésions corporelles par deux victimes présumées. Les faits reprochés seraient survenus durant différents passages du groupe à Toronto. La police craint qu’il y ait d’autres victimes.

En vertu du Code criminel, les accusations de contacts sexuels sont portées uniquement lorsque la présumée victime est âgée de moins de 16 ans.

L’une des deux victimes présumées est une femme de 24 ans résidant à Ottawa.

Elle avait rencontré le chanteur lors d’un concert de bienfaisance dans la capitale.

Leur relation a commencé par l'entremise du média social Tinder. La femme raconte qu’ils ont ensuite appris à se connaître en échangeant des messages et des vidéos. Puis le chanteur lui a acheté un billet de train et ils se sont arrangés pour se rencontrer à l'hôtel Thompson de Toronto.

La jeune femme dit avoir été étranglée et forcée d'avoir des relations sexuelles vaginales et anales.

Dans une déclaration présentée par son avocat, M. Hoggard avait nié les allégations et soutenu qu'ils avaient eu des rapports sexuels consensuels.

Hedley dans la tourmente

Le groupe Hedley avait fait l’objet d'une controverse durant sa tournée pour promouvoir l’album Cageless en février.

Le mot-clic #OutHedley2K18 a jeté de l’ombre sur les membres de la formation lors de chaque arrêt de leur tournée canadienne, tandis que des dizaines de femmes prenaient la parole sur les réseaux sociaux pour accuser les rockers d’inconduite sexuelle.

À mesure que le nombre de plaintes augmentait, les stations de radio ont cessé de faire jouer la musique du groupe, qui a été forcé se retirer de la course aux prix Juno.

Hedley a également été lâché par sa maison de gérance, et de nombreux groupes ont refusé de jouer en première partie de ses spectacles.

Les membres de Hedley avaient décidé de prendre une « pause indéterminée » après leur concert à Kelowna, le 24 mars dernier, afin de se concentrer « sur [leurs] proches et qui [ils sont] en tant qu’individus ».

Bien que son album Cageless ne se soit pas vendu autant que les précédents, la formation s'est produite devant des milliers de fans lors de son dernier spectacle.

Avant de quitter la scène, Jacob Hoggard avait déclaré : « Ce n’est pas un "au revoir", juste un "bonne nuit". »

Avec les informations de CBC, et La Presse canadienne

Inconduite sexuelle

Justice et faits divers