•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un arbre du jurassique pousse à Terre-Neuve

Cîme d'un pin de Wollemi haut d'environ deux mètres.

Le pin de Wollemi de l'Université Memorial de Terre-Neuve.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Radio-Canada

Un arbre rare, dont les origines remontent à l'époque jurassique, fait la fierté du Jardin botanique de l'Université Memorial de Terre-Neuve.

Après avoir grandi dans une serre, le pin de Wollemi de l’Université Memorial a été dévoilé au grand public, samedi dernier. Le public peut maintenant se rendre en personne l’admirer à Saint-Jean.

Surnommé le dinosaure des arbres, le pin de Wollemi existait il y a des millions d’années, mais ce n’est qu’en 1994 qu’il a été découvert dans le Parc national Wollemi, en Australie. C’est toujours le seul endroit connu au monde où l’on retrouve cet arbre dans son environnement naturel.

Pin de Wollemi entouré de silhouettes de dinosaures.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Surnommé « dinosaure des arbres », le pin de Wollemi de l'Université Memorial a été dévoilé récemment au public.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Cet arbre est un véritable fossile vivant, explique Tim Walsh, horticulteur et responsable de la pépinière de l’Université Memorial.

Ses feuilles et ses branches ont une disposition bien particulière.

Les arbres d'aujourd'hui ont des feuillages et des branches assez complexes. Cet arbre a une construction beaucoup plus rudimentaire. Génétiquement, l'arbre n'a pas vraiment changé. Il a une apparence préhistorique, presque comme une fougère, dit-il.

Il y a moins d'une centaine de pins de Wollemi dans le monde. Après sa découverte, des boutures et des semences ont été envoyées à différents jardins et botanistes à travers le monde, afin d’éviter qu’il ne risque l’extinction.

Le Jardin botanique de l'Université Memorial a reçu cet arbre peu commun il y a quelques années.

L'arbre mesurait alors à peine 40 centimètres. Il est demeuré dans une serre pour qu'il puisse grandir. Il fait maintenant près de deux mètres.

Silhouette de dinosaure près d'un pin de Wollemi.

Le pin de Wollemi est surnommé « dinosaure des arbres ».

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Pour les étudiants qui travaillent au Jardin botanique de l'Université Memorial, c'est une occasion inouïe de pouvoir observer un tel arbre.

C'est quelque chose de formidable, reconnaît Juliana Phelan, qui étudie en biologie.

Nous pouvons beaucoup apprendre des efforts qui ont été faits pour qu'une espèce de plante presque éteinte puisse survivre, renchérit Jeremy Gillan, étudiant à la maîtrise en histoire.

Tim Walsh près d'un pin de Wollemi.

Tim Walsh, horticulteur et responsable de la pépinière du jardin botanique de l'Université Memorial.

Photo : Radio-Canada / Marie Isabelle Rochon

Il reste encore beaucoup de choses à découvrir au sujet du pin de Wollemi, affirme Tim Walsh.

Y a-t-il quelque chose dans l'environnement, ou dans la génétique de la plante, qui lui a permis de survivre aussi longtemps?, se demande l'horticulteur.

Le pin de Wollemi sera exposé à l'extérieur tout l'été au Jardin botanique de l'Université Memorial.

D’après un reportage de Marie Isabelle Rochon

Terre-Neuve-et-Labrador

Faune et flore