•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le patron des trains de banlieue du Grand Montréal démissionne

Un homme en veston-cravate se trouve sur un plateau d'émission et a la bouche ouverte, comme s'il parlait.
Raymond Bachant va rejoindre le secteur privé Photo: Radio-Canada

Raymond Bachant annonce son départ, 15 mois après avoir pris la tête du Réseau de transport métropolitain (RTM).

« M. Bachant quittera ses fonctions à la tête d'exo [la nouvelle image de marque du RTM] pour poursuivre des projets d'entrepreneuriat dans le secteur privé », a indiqué lundi l'organisme par voie de communiqué.

Ces nouveaux projets n'ont toutefois pas été précisés.

Exo est l'organisme qui gère les trains de banlieue du Grand Montréal, mais aussi toutes les lignes d'autobus, sauf celles de Montréal, Laval et Longueuil.

Son communiqué précise qu'une firme de recrutement sera mandatée pour sélectionner le prochain directeur général.

En attendant, l'intérim sera assuré par Sylvain Yelle, ancien directeur exécutif de la Société de transport de Laval.

Sous la direction de Raymond Bachant, le RTM a subi les foudres des usagers du train de banlieue, qui lui ont reproché les nombreux retards survenus sur les six lignes de train du Grand Montréal, dont celle de Deux-Montagnes.

Cette dernière est devenue particulièrement problématique depuis le début de l'été : le pourcentage de ponctualité des trains circulant entre Montréal et ligne Deux-Montagnes est passé de 92,5 %, en juin, à 74 %, début juillet. En cause : la fermeture d'une des deux voies ferroviaires et la suppression de plusieurs départs pour permettre le début des travaux du Réseau express métropolitain (REM).

Avant de diriger le RTM, Raymond Bachant avait notamment occupé la fonction de président chez Bombardier Transport.

Grand Montréal

Transport en commun