•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouvel outil pour calculer votre risque de crise cardiaque ou d'AVC

Un homme en blouse blanche devant un graphique.

Le Dr Doug Manuel de l'Hôpital d'Ottawa.

Photo : Courtoisie : Hôpital d'Ottawa

CBC

Des chercheurs d'Ottawa ont mis en ligne un outil qui permet de prédire les risques de maladie cardiovasculaire pour les cinq prochaines années.

Selon leur étude publiée lundi dans le Canadian Medical Association Journal, leur calculatrice permet aux gens de prédire avec précision le risque d'hospitalisation ou de décès dû à une maladie cardiovasculaire.

« Dans le domaine des maladies cardiovasculaires, une once de prévention vaut une livre de guérison », affirme le Dr Doug Manuel, auteur principal d'une étude et chercheur principal à l'Hôpital d'Ottawa.

Si l'outil estime que le risque d'une personne est, par exemple, de 5 %, cela signifie que 5 personnes sur 100 ayant des facteurs de risque similaires subiront un événement cardiovasculaire grave au cours des cinq prochaines années.

Nous espérons que cet outil pourra aider les gens – et leur équipe soignante – à obtenir de meilleures informations sur les modes de vie sains et des options pour réduire leur risque de crise cardiaque et d'AVC.

Le Dr Doug Manuel, chercheur principal à l'Hôpital d'Ottawa

Le mode de vie examiné

Alors que le risque de maladie cardiovasculaire – l'une des principales causes de décès au Canada – est couramment évalué en mesurant la tension artérielle et le taux de cholestérol, la nouvelle calculatrice fonde son évaluation sur le mode de vie.

Élaborée avec des données de plus de 100 000 Canadiens, la calculatrice analyse les facteurs de risque : la consommation d'alcool, l'alimentation, l'activité physique et le tabac.

Elle tient également compte du niveau de stress, du sentiment d'appartenance, de l'appartenance ethnique, du statut d'immigration, du statut socio-économique, du niveau d'éducation, du diabète ou de l'hypertension artérielle.

Elle offre ensuite une mesure de « l'âge du coeur » de la personne.

« Beaucoup de gens sont intéressés par un mode de vie sain, mais souvent, nous n'avons pas cette discussion dans le bureau du médecin », soutient le Dr Manuel, qui est aussi professeur à l'Université d'Ottawa.

« Les médecins vérifieront votre pression artérielle et votre taux de cholestérol, mais ils ne vous poseront pas nécessairement de questions sur votre mode de vie, qui pourrait vous exposer à une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral », ajoute-t-il.

La calculatrice a été conçue à partir des données des enquêtes sur la santé de Statistique Canada. Elle est offerte (en anglais) sur le site Project Big Life (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Santé