•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente historique entre les Métis et Ottawa

Un homme et une femme posent, tenant une aquarelle arborant un buffle dans une salle de conférence.
Le président de la Nation métisse de la Saskatchewan, Glen McCallum, et la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, ont signé une entente-cadre sur la reconnaissance des droits des Métis lors de l'ouverture du festival Retour à Batoche, en Saskatchewan. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

La Nation métisse de la Saskatchewan a signé une entente-cadre pour la réconciliation avec le gouvernement fédéral. Cette entente permettra à la nation de négocier de gouvernement à gouvernement avec Ottawa.

Le document prévoit notamment la reconnaissance des droits des Métis en vertu de la constitution canadienne.

Pour la première fois après tant d’années à être laissés de côté, les Métis font équipe avec le gouvernement fédéral pour faire progresser leurs droits.

Glen McCallum, président de la Nation métisse de la Saskatchewan

La cérémonie de signature a eu lieu vendredi lors de l’ouverture du festival Retour à Batoche.

La ministre fédérale des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, le président de la Nation métisse de la Saskatchewan, Glen McCallum et d’autres leaders métis ont signé cette entente cadre qui lance les négociations sur les droits des Métis en matière de ressources naturelles, d’éducation, de gouvernance et de culture.

Une priorité fédérale

Selon la ministre Bennett, Justin Trudeau est clair quant au fait qu’il n’y a aucune relation plus importante que celle que le fédéral entretient avec les Autochtones, dont les Métis et les Inuits.

« Ça veut dire une relation basée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat », a-t-elle ajouté.

Négocier d’égal à égal

Cette nouvelle approche d’Ottawa marque un changement par rapport au traitement que le gouvernement fédéral réservait jadis aux Métis, dont les dossiers relevaient des provinces au regard de la constitution.

« Ils ont des droits selon l’article 35 [de la constitution] et le gouvernement fédéral doit travailler de façon à reconnaître et appliquer ces droits », soutient la ministre.

Ottawa travaille actuellement sur un projet de cadre légal permettant la reconnaissance des droits des Métis et mettant en place un mécanisme de résolution de conflits.

Saskatchewan

Nations métisses et autochtones