•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Interdiction de feu à ciel ouvert dans l'Est-du-Québec

Vue aérienne d'une forêt ravagée par un incendie. Il n'y a plus de flammes, seulement un peu de fumée qui s'échappe de la forêt. Un hélicoptère survole les lieux.
L'incendie de Labrieville Photo: Radio-Canada

Avec le temps chaud et sec, les risques d'incendie en forêt sont importants. La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) invitent à la prudence lors d'activités en forêt.

L'indice d'inflammabilité en forêt est extrême en Gaspésie, au Bas-Saint-Laurent et dans plusieurs secteurs de la Côte-Nord, soit Forestville-Labrieville, Baie-Comeau-Manicouagan, Sept-Îles, Minganie et l'île d'Anticosti.

Il est élevé dans les secteurs de la rivière Romaine et de la rivière Petit-Mécatina.

Carte de l'indice d'inflammabilité en forêt de la SOPFEU, samedi 21 juillet 2018.Carte de l'indice d'inflammabilité en forêt de la SOPFEU, samedi 21 juillet 2018 Photo : SOPFEU

Interdiction de feu à ciel ouvert

Le MFFP a émis vendredi une interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité.

Elle vise les secteurs au sud du 51e parallèle de la Haute-Côte-Nord, de Manicouagan, de Sept-Rivières, de la Minganie, ainsi que l'île d'Anticosti.

Le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie sont aussi soumis à l'interdiction.

Les conseils de sécurité au niveau de l'interdiction des feux à ciel ouvert vont pour l'utilisation d'un foyer sans pare-étincelles, indique Isabelle Gariépy, agente d'information à la SOPFEU. Si on a un pare-étincelles, il est toujours possible de faire un feu, mais la prudence est toujours de mise.

Suspension des travaux forestiers

La SOPFEU recommande de suspendre les travaux d'exploitation forestière et des travaux sylvicoles de midi à 20 h.

Cette restriction touche le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et le secteur à l'ouest de Godbout sur la Côte-Nord. Ces activités à risque comprennent les activités exécutées à l'aide de machinerie ou d'équipement motorisé sur sol végétal, ainsi que les activités de reboisement.

Travailleur sylvicoleTravailleur sylvicole Photo : Radio-Canada

On peut continuer à travailler, mais il demeure qu'il faut le faire sur sol minéral, en dehors de la forêt, là où on a du sable.

Isabelle Gariépy, agente d'information à la SOPFEU

La SOPFEU rappelle aussi aux utilisateurs de VTT de demeurer dans les sentiers et de bien nettoyer leur engin afin d'éviter tout risque d'étincelle.

Depuis le début de la saison, 443 feux de forêt ont été signalés au Québec. 35 sont toujours en activité.

D'après les informations de Geneviève Génier Carrier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Feux de forêt