•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'exposition #MoiAussi et les arts au ROM relance la discussion

Une salle d'exposition avec une structure en bois.
Des entrevues vidéo avec des personnes dans le milieu des arts et des militants de la lutte contre la violence fondée sur le genre sont présentées dans le cadre de cette exposition. Photo: ROM / Wanda Dobrowlanski
Radio-Canada

Dans la foulée des mouvements #MoiAussi et Time's Up, le Musée royal de l'Ontario (ROM) encourage une discussion entre le public et les institutions culturelles, du 21 juillet au 21 octobre.

Un texte de Myriam Eddahia

Par l'intermédiaire de l'exposition #MoiAussi et les arts, le musée invite les visiteurs à mettre en perspective les liens qui existent entre le mouvement de dénonciation et les oeuvres d'artistes accusés d'inconduite ou de harcèlement sexuels.

« La venue de l'exposition Le modernisme au bord du Gange : les photographies de Raghubir Singh et l'allégation d'inconduite sexuelle qui a été portée contre l'artiste, décédé il y a 19 ans, ont poussé le ROM à engager une discussion plus large sur la façon dont les musées et le public abordent l'art dans la foulée des mouvements #MoiAussi et Time's Up », écrit le ROM dans un communiqué de presse.

La même exposition de Raghubir Singh avait provoqué une manifestation organisée par une présumée victime, l'artiste Jaishri Abichandani, à New York.

Ça nous a choqués, cela nous a vraiment inquiétés et nous a beaucoup fait réfléchir.

Deepali Dewan, commissaire de l'art et de la culture sud-asiatique au ROM

À la suite d'allégations similaires contre d'autres artistes, certains établissements ont annulé ou reporté des expositions.

Une série d'événements sera présentée au public dans le cadre de l'exposition #MoiAussi et les arts, qui ouvre le débat sur la responsabilité morale des musées par rapport aux oeuvres d'artistes accusés.

Une salle d'exposition dans un musée.L'exposition portera, entre autres, sur le rôle des musées face aux accusations portées contre un certain nombre d’hommes haut placés dans le milieu du cinéma. Photo : Wanda Dobrowlanski

« Les musées s’interrogent sur leur rôle lorsque les artistes ayant réalisé les œuvres qu’ils exposent sont accusés de harcèlement sexuel ou lorsque certains objets de leurs collections sont considérés comme problématiques d'un point de vue moral », souligne le ROM.

Une ligne du temps sur un mur.L'exposition comprend une chronologie d'histoires liées au mouvement #MoiAussi dans le monde de l'art au cours des neuf derniers mois. Photo : ROM / Wanda Dobrowlanski

Dès le mois d'août, les visiteurs pourront participer à une discussion avec un réalisateur, à une table ronde sur « le rôle que devraient jouer les institutions culturelles face aux œuvres d’art et aux artistes, en particulier en ce qui a trait aux rapports de force hommes-femmes » et à un « débat sur les dynamiques et les rapports de force hommes-femmes dans le monde de la photographie et du photojournalisme ».

Les visiteurs seront invités à s'informer, à s’interroger et à défendre leurs opinions sur le sujet.

Avec les informations de CBC

Toronto

Arts visuels