•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de la banque alimentaire des vétérans de Calgary

Fermeture de la banque alimentaire des vétérans de Calgary

La Légion royale Canadienne a annoncé la fermeture de la banque alimentaire des vétérans de Calgary. C'est le seul établissement de ce genre dans le pays. Pour les associations et les organismes locaux soutenant les vétérans, cette décision est incompréhensible.

La fermeture, prévue le 31 janvier 2019, touchera la cinquantaine d'anciens combattants albertains qui profitent chaque mois de ce service.

Cette nouvelle choque Josh Toney, le cofondateur de l'organisme de charité « Food for the forces » qui collecte des dizaines de milliers de dollars par an pour la banque alimentaire. « Je suis choqué, déçu. Pour l'instant, que peut-on faire pour apporter notre aide : continuer ou recommencer ? », demande-t-il.

« Il va y avoir un manque énorme de services pour les vétérans, car la banque alimentaire ne fournit pas que des paniers de nourriture, mais tout un ensemble d'aides que le public ignore », explique Josh Toney. Selon lui, la banque alimentaire servait chaque mois plus de 100 vétérans avant que l'organisation ne change les critères pour que les clients aient plus de difficulté à accéder aux services.

Joint par téléphone, le porte-parole de la Légion Royale canadienne pour l'Alberta et les Territoires du Nord-Ouest, David Klug, explique que cette fermeture permettra de mieux financer des programmes de soutien aux anciens combattants à plus long terme. « On va réaffecter les ressources afin de relever les défis qu'un vétéran pourrait avoir à un niveau plus global », dit-il.

Les associations veulent trouver une solution

Une réponse que ne comprennent pas les organismes d'aide aux vétérans. Ces derniers s'étaient même portés volontaires pour compenser la part financière apportée par la Légion, afin que la banque alimentaire reste ouverte, mais sans succès.

« Pourquoi cette décision? », s'interroge Melanie Mitra, la directrice générale de l'organisation caritative Canadian Legacy Project (CLP). « Pourquoi maintenant, alors qu'il y a une demande évidente, de ressources financières, des partenaires prêts à s'investir plus, une communauté favorable à cette action et des vétérans qui en ont besoin? »

Le CLP a soutenu financièrement la banque alimentaire pendant des années, mais, selon Melanie Mitra, l'organisme a préféré se retirer en 2017, voyant que l'argent ne manquait pas. « On a compris qu'ils avaient près de 2,5 millions de dollars en réserve », explique-t-elle. « C'était déroutant pour nous parce qu'on a alors compris que les moyens sont bien présents pour faire fonctionner un projet tel qu'une banque alimentaire ».

En attendant d'en savoir plus, le Canadian Legacy Project reste ouvert à toutes les solutions possibles. Selon le site internet de l'organisme, plus de 2500 vétérans canadiens seraient sans-abri.

Avec les informations de Nelly Alberola et Reid Southwick.

Alberta

Pauvreté