•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’État de Washington suggère de subventionner des petites entreprises pour remplacer Greyhound

Le logo de la compagnie de transport Greyhound.
Dans l'État de Washington, une subvention fédérale permet aux petites entreprises d'autocars de desservir des communautés rurales. Photo: CBC/David Donnelly

L'État de Washington suggère à la Colombie-Britannique et aux autres provinces de l'Ouest canadien de considérer la possibilité de subventionner des services d'autocars privés afin de combler le vide laissé par Greyhound.

L’entreprise Greyhound a récemment annoncé qu’elle allait annuler le service d’autocars sur toutes ses liaisons dans l’Ouest canadien, sauf celle entre Vancouver et Seattle.

En 2005, l'État de Washington a fait face à une situation semblable et a pris la décision de subventionner le service dans certaines communautés rurales, ou groupes de communautés, où la population dépasse 10 000 personnes.

« Je pense que c’est très important, surtout pour les personnes âgées qui vieillissent dans des milieux ruraux », explique Don Chartock, de la division des transports de l'État américain. « On veut s'assurer que ces gens ont accès au monde autour d’eux. »

L'État de Washington a fait un appel d'offres pour les liaisons qu'il désirait subventionner, et plusieurs petites entreprises ont présenté des candidatures.

Pour satisfaire aux exigences de l’État, les entreprises ont dû adhérer à un système de billetterie central et s'assurer que les renseignements sur leurs liaisons seraient accessibles sur les applications comme Google Maps.

Il fallait également qu'elles relient leurs trajets à d’autres lignes pour permettre aux passagers de ne pas attendre trop longtemps entre des correspondances. « On fait beaucoup de travail pour s’assurer que [le service] n’est pas fragmenté », explique M. Chartock.

Subvention fédérale

Les entreprises réalisent des profits modestes, selon lui. Il ajoute que la vente de billets couvre environ la moitié du coût des services. Le fédéral, lui, fournit l'autre moitié du financement.

Le premier ministre Justin Trudeau n’a pas indiqué si Ottawa serait prêt à subventionner les entreprises d’autocars, mais il a répondu que le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, était chargé de trouver des solutions.

La ministre des Transports de la Colombie-Britannique, Claire Trevena, a déclaré que « toutes les solutions sont possibles » pour remplacer le service de Greyhound.

La Saskatchewan a pourtant mis fin à son service d’autocars provincial en 2017, invoquant que cela représentait un coût de 7 millions de dollars par an pour les contribuables.

Colombie-Britannique et Yukon

Transports