•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les propriétaires de chalets dans le secteur de Labrieville constatent les ravages du feu

Un bout de tuyau, les restes du four calciné, il n'y a plus que des ruines sur le site du chalet d'Ivanohé Drapeau après le passages du feu.

Il ne reste plus grand-chose du chalet d'Ivanohé Drapeau après le passage du feu dans le secteur de Labrieville.

Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ZEC de Labrieville a fait un bilan officiel des dégâts causés par le feu de forêt depuis la fin du mois de juin : le brasier a rasé 21 chalets sur les 98 se trouvant dans la ZEC.

Pour les propriétaires dont le chalet a subi l’assaut des flammes, le retour sur les lieux n’est pas facile.

Y a pu rien, c'est écrasé jusqu'à terre.

Une citation de : Guy Desjardins, propriétaire de chalet au lac Bardot
Quelques morceaux de tôle calcinée et des dalles qui témoignent du chalet de Guy Desjardins au lac Bardot.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Voici ce qu'il reste du chalet de Guy Desjardins au lac Bardot après le passage du feu dans le secteur de Labrieville.

Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Ah, c'est terrible, parce que tous mes souvenirs sont là, raconte Guy Desjardins. Toutes les fois qu'on montait là, on riait, c'était la joie. Hier, ce n'était pas la joie. C'était vraiment triste de voir ça.

Une citation de : Guy Desjardins, propriétaire de chalet au lac Bardot
Une photo aérienne du chalet de Guy Desjardins avant l'incendie montre une toiture rouge et que le chalet comportent de nombreuses fenêtres donnant sur le lac.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une photo aérienne du chalet de Guy Desjardins avant l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de Guy Desjardins.

Ivanohé Drapeau s'est lui aussi rendu constater les dégâts cette semaine : seul son canot a échappé au brasier.

Le feu [...] il a passé à côté des chalets qu'il n'a pas brûlés, pis moi, il est passé à côté de mon chalet, il l'a pris, raconte Ivanhoé Drapeau. Il est allé chercher le pédalo de ma conjointe sur le bord du lac, il l'a brûlé. J'avais caché une génératrice dans la ligne d'Hydro, dans un baril d'acier. Il est allé chercher ma génératrice. Il a tout brûlé.

La levée de l'interdiction de circuler dans la ZEC, cette semaine, a mis un terme à l'incertitude des 98 propriétaires de chalets sur le territoire.

On a des gens qui viennent pour voir leur chalet parce qu'il est encore debout. D'autres gens, parce qu'il ne l'est plus. C'est des gens qui posent beaucoup de questions à la SOPFEU, parce qu'on est encore présents sur le terrain.

Une citation de : Isabelle Gariépy, agente à la prévention et à l'information pour la SOPFEU
On voit une femme qui porte un casque de sécurité et un vêtement de sécurité. Elle se trouve sur les lieux d'un incendie de forêt. Au loin, on aperçoit les arbres calcinés d'une forêt.                               Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Isabelle Gariépy, agente à la prévention et à l'information, SOPFEU

Photo : Radio-Canada

Il n'existe aucun programme au ministère de la Sécurité publique pour indemniser les propriétaires de résidences secondaires. Ceux-ci doivent donc compter sur leurs assurances personnelles.

J'avais une assurance de 25 000 $. Je perds plus que ça! Je perds 50 000 $ là-bas.

Une citation de : Ivanhoé Drapeau, propriétaire d'un chalet rasé par les flammes
Dans les restes du garage de Guy Desjardins après l'incendie on peut apercevoir des pièces d'un quatre-roues calciné.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les restes du garage de Guy Desjardins après l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Alex Lévesque

Même si je pouvais me rebâtir, je ne me rebâtirais pas, dit Ivanohé Drapeau. C'est brûlé en avant, en arrière, à gauche, à droite, il ne reste plus rien.

Dans les prochains jours, la MRC de la Haute-Côte-Nord va communiquer avec les 21 propriétaires touchés afin de leur indiquer comment disposer des restes de leurs chalets.

Le feu de Labrieville ne devrait plus faire d'autres dégâts, selon la SOPFEU, puisqu'il est considéré comme contenu.

D'après le reportage d'Olivier Roy-Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !