•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Une Traversée du lac Saint-Jean devenue internationale

    John Kinsella célèbre sa victoire les bras levés en l'air accompagnés d'autres participants sur la tribune de Roberval. En arrière-plan, le public massé dans les gradins sur le bord du lac St-Jean.

    Le nageur américain John Kinsella a remporté la Traversée du lac Saint-Jean six fois de suite de 1974 à 1979.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Il y a 60 ans, la Traversée du lac Saint-Jean accueillait ses premiers concurrents de l'extérieur du Canada. L'événement aura désormais une portée internationale. Portrait de trois nageurs de trois continents différents qui s'y sont démarqués : l'Égyptien Abdel Latif Abu Heif, le Bulgare Petar Stoychev et l'Américain John Kinsella.

    Les capsules historiques Il était une fois un nageur, réalisées en juillet 2010 pour l’émission Le tour du lac en 10 minutes, nous racontent leurs faits d’armes.


    Abdel Latif Abu Heif

    Le tour du lac en 30 minutes, 19 juillet 2010

    Abdel Latif Abu Heif est sans doute l’athlète qui a le plus marqué les premières décennies de la Traversée. C’est ce qu’affirme dans cette capsule le journaliste Jean-Pierre Girard, féru de natation en eau libre.

    Des nageurs étrangers participent à la Traversée depuis 1958. Cette année-là, c’est d’ailleurs une Américaine, Greta Anderson, qui a remporté le marathon.

    En 1965, Abdel Latif Abu Heif, venu d’Égypte, représente tout l’exotisme du continent africain. L’animateur se souvient d’un homme affable et sympathique qui s’exprimait en français. Il a même une anecdote personnelle à raconter à son sujet.

    Le nageur rencontré au centre-ville de Roberval aurait promis au jeune Jean-Pierre Girard de gagner la course pour lui. Promesse faite, promesse tenue! C’est la seule victoire d’Abdel Latif Abu Heif à la Traversée et le début d’une grande passion pour l’animateur Jean-Pierre Girard…


    John Kinsella

    Le tour du lac en 30 minutes, 21 juillet 2010

    Dans l'histoire de la Traversée, il y a eu avant John Kinsella et après John Kinsella.

    Le journaliste Jean-Pierre Girard

    Dans les années 1970, la compétition en eau libre suscite l’intérêt d’athlètes olympiques de natation en piscine.

    En 1974, l’Américain John Kinsella est un nageur bien connu. Il a participé aux Jeux olympiques de Mexico en 1968 et à ceux de Munich en 1972.

    Il dominera l’épreuve de 32 km pendant près d’une décennie en remportant six victoires de suite en six présences au lac Saint-Jean. L’organisation devra même modifier l’heure de départ à Péribonka pour permettre au public de ne pas manquer son arrivée à Roberval!

    Son temps record de 7 h 1 demeura en force durant plus de 20 ans. C’est le nageur français Stéphane Lecat qui le détrônera en 2000 en remportant la Traversée en 6 h 22.


    Petar Stoychev

    Le tour du lac en 30 minutes, 30 juillet 2010

    Dans les années 2000, le Bulgare Petar Stoychev bat le record de six victoires d’affilée de John Kinsella.

    Selon l’animateur Jean-Pierre Girard, le nageur bulgare se démarque par sa personnalité. Il respire la confiance et aime bien faire son spectacle, saluant par exemple le public en pleine nage.

    En 2007, il sème également la controverse en affirmant qu’il est imbattable et même qu’il a donné une chance à son adversaire québécois Simon Godin.

    Son style unique et efficace lui permettra d’établir une nouvelle marque en atteignant une 11e victoire de suite en 2011.


    D’autres nageurs venus des quatre coins du monde ont également écrit l’histoire de la Traversée du lac Saint-Jean. On n’a qu’à penser au Français Stéphane Lecat, à l'Argentin Claudio Plit, à l'Américain Paul Asmuth ou à la Hollandaise Judith De Nys.

    En 2018, qui deviendra la nouvelle idole?

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Sports