•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveaux programmes : David Eggen défend le processus de consultation

Plan serré de David Eggen assis devant un micro.

David Eggen trouve absurde l'idée que le nouveau programme soit influencé par l'idéologie du NPD.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de l'Éducation de l'Alberta, David Eggen, a dévoilé les versions préliminaires des nouveaux programmes que suivront les élèves de la maternelle à la 4e année d'ici quelques années. Il en a profité pour dénoncer les attaques de l'opposition conservatrice, qui accuse le processus de consultation de ne pas être suffisamment transparent.

« Il n’y a pas de secret ici », affirme David Eggen, qui participait jeudi à une table ronde à Edmonton pour discuter du nouveau programme de mathématique.

Les documents de travail n’étaient pas accessibles en ligne auparavant, et les parents qui participaient aux rencontres de consultation n’avaient pas la permission de prendre de photos ou de rapporter la documentation chez eux.

David Eggen a donc décidé de répondre aux critiques en mettant en ligne les ébauches des programmes scolaires que suivront les élèves de la maternelle à la 4e année.

Le document est cependant peu détaillé et ne présente que quelques objectifs à atteindre dans six matières pour chaque année scolaire.

Sur Twitter, la première ministre Rachel Notley s’en est prise au leader de l’opposition, Jason Kenney, l'accusant de déformer la réalité au sujet de la transparence du processus. « Jason Kenney joue un jeu politique quand il essaie de propager l'idée fausse que des gens sont exclus du processus, écrit-elle. Nous nous assurons que les enfants ont les compétences dont ils ont besoin pour rendre notre province plus forte. »

Un programme politique?

David Eggen a aussi voulu répondre au chef du Parti conservateur uni, Jason Kenney, qui accuse le nouveau programme d’être influencé par l’idéologie du NPD. En mai, le chef de l’opposition avait affirmé que le NPD cherchait à faire de « l’ingénierie sociale à l’aide de méthodes d’éducation inefficaces ».

« C’est totalement absurde, répond le ministre de l’Éducation. C’est malhonnête de prétendre qu’il y a quoi que ce soit de politique là-dedans. »

En début de semaine, le gouvernement provincial a été critiqué parce qu’il ne mettait pas assez l’accent sur l’identité et l’histoire albertaines.

Avec les informations de Sophie Muller

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !