•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accès restreint à la plage Albert

Un panneau rouge sur lequel il est indiqué « cette plage est désormais privée ».

Un panneau interdisant l'accès à 800 mètres de la plage Albert.

Photo : Lynsay Perkins

Radio-Canada

Des vacanciers de la plage Albert, au nord de Winnipeg, ont eu une surprise désagréable en allant se rafraîchir dans le lac Winnipeg. Des panneaux interdisant l'accès à une section de 800 mètres de la plage ont été installés cette semaine.

Les usagers de la plage ignoraient que cette portion était privée, affirme Noëlla Ramsay, qui fréquente cette plage depuis des années.

Il n’y a aucun chalet sur le terrain en question.

Le propriétaire du lot s’est plaint à la Municipalité de la présence de détritus, comme des couches de bébé et des bouteilles, laissés par les usagers de son bout de plage. Il a demandé à ce que la police fasse respecter son droit à la propriété privée.

Des patrouilles de police s’assureront régulièrement qu’il n’y a pas d’intrus sur la propriété. Un contrevenant écopera d’une amende de 80 $.

Il sera néanmoins permis de nager ou de marcher les pieds dans le lac devant la propriété en question.

Un droit acquis

L’avocat spécialisé en droit de la propriété Antoine Hacault indique qu’en général, si un titre de propriété a été émis avant 1932, « la propriété va jusqu’à l’eau ». Ainsi, si le niveau d’eau monte, la taille de la propriété est réduite, et si le niveau d’eau baisse, la propriété devient plus grande.

« En 1932, le gouvernement a commencé à retenir environ 100 pieds [soit 30 mètres, le long des cours d’eau] pour usage public », poursuit l’avocat.

M. Hacault souligne qu’il y a des lois qui concernent l’usage autorisé et continu de la propriété privée d’un autre, s’il dure 21 ans ou plus.

« Si l’usage est continu et que les propriétaires savent que c’est utilisé, on a le droit à une servitude; le droit de passage, et les droits d’utiliser la propriété de la façon qu’elle a été utilisée pendant 21 ans ou plus », indique-t-il.

Le propriétaire de la plage n'a pas répondu aux demandes d'entrevue.

Avec des informations de Pierre Verrière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Activités sportives