•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur le traitement des animaux dans une ferme urbaine de Winnipeg

Drago Kucas en gros plan. Derrière lui, un chat sur une vieille voiture et derrière la voiture de multiples objets empilés.
Drago Kucas maintient que les animaux de sa ferme, y compris les chats errants qui s'y trouvent, sont bien traités. Des plaintes des résidents ont mené à une enquête du vétérinaire provincial. Photo: Radio-Canada / Bryce Hoye
Radio-Canada

Le bureau du vétérinaire provincial enquête sur l'état des animaux d'une ferme urbaine de Winnipeg à la suite de plaintes déposées par certains voisins qui croient que les animaux y manquent de soins.

Drago Kucas élève une douzaine de cochons et 10 vaches sur sa propriété de 6 hectares, située sur le chemin St. Mary’s, près des limites municipales de Winnipeg. Il y nourrit également de nombreux chats errants.

De nombreuses plaintes

Dans des lettres qu’ils ont fait parvenir aux autorités, certains de ses voisins se plaignent de l’état des animaux, mais aussi des odeurs et des risques environnementaux que pose la propriété. Ils dénoncent une situation qui dure depuis des années. Une des lettres mentionne une dizaine de chats vivant sur la propriété nécessiteraient un suivi médical, et l’un d’entre eux avait une patte brisée, selon le témoin qui l’a observé en juin.

Le conseiller municipal de Saint-Vital, Brian Mayes, qui confirme avoir récemment reçu une lettre, est au courant des doléances passées des résidents. Il se dit heureux de voir le bureau du vétérinaire provincial mener une enquête et confirme que le personnel de la Ville est en discussion avec la province au sujet des prochaines étapes.

Zonage non respecté

La propriété de M. Kucas est zonée rurale-résidentielle, une désignation qui permet à un propriétaire de faire pousser des plantes, mais lui interdit d’élever du bétail, explique un porte-parole de la Ville.

Le porte-parole confirme que la Ville travaille avec M. Kucas pour que sa propriété réponde aux normes du zonage. La Ville prévoit aussi inspecter la ferme.

Ce n’est pas la première fois que Drago Kucas, qui dit posséder sa ferme depuis 45 ans, a des démêlés avec les autorités municipales. En 2010, la Ville lui a ordonné de débarrasser son terrain des déchets divers dont sa propriété était encombrée, notamment :

  • 20 véhicules délabrés
  • 1 tracteur démantelé,
  • 1 bain,
  • 1 chauffe-eau,
  • des matelas,
  • de la ferraille,
  • des pneus,
  • du fumier,
  • et de vieux électroménagers.

Quand il a voulu en appeler de cette ordonnance, sa demande a été rejetée.

Du bétail entourant un vieux véhicule ainsi que de la machinerie agricole sur la ferme de Drago Kucas. On trouve encore de nombreuses carcasses de véhicules et d'autres machineries en piètre état sur la propriété de Drago Kucas, parmi le bétail qui y circule. Photo : Radio-Canada / Bryce Hoye

De son côté, Drago Kucas maintient que les animaux de sa ferme, chats compris, sont en bonne santé et bien traités. Il dit qu’il nourrit les chats errants et leurs petits, mais qu’il n’en est pas le propriétaire parce qu’il ne leur fournit pas un abri. De ce fait, dit-il, il n’est pas dans l’obligation de les faire vacciner et d’obtenir un permis municipal.

Depuis 2013, un règlement municipal oblige les propriétaires de chats à obtenir un permis pour leur animal.

Impôts fonciers non payés

Drago Kucas affirme par ailleurs vivre dans sa ferme dans une maison dont le toit est criblé de trous.

Il dit avoir tenté sans succès d’obtenir un permis municipal pour construire une nouvelle maison sur sa propriété, qu’il entend bâtir cet été quoi qu’il advienne.

Un porte-parole de la Ville explique que les permis de démolition ou de construction ne sont pas délivrés aux propriétaires qui n’ont pas payé leur impôt foncier. M. Kucas n’a pas payé ses taxes depuis trois ans, précise le porte-parole, et un avis final de paiement sera émis en août.

Avec des informations de Bryce Hoye, CBC

Cruauté animale

Justice et faits divers