•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recteur Gabor Csepregi quittera l’Université de Saint-Boniface en juin 2019

Un homme en costume devant une sculpture moderne.

Gabor Csepregi, le recteur de l’Université de Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada / Gavin Boutroy

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le contrat du recteur Gabor Csepregi n'a pas été renouvelé par le Bureau des gouverneurs de l'Université de Saint-Boniface.

L’Université a choisi de ne pas accéder à la demande du recteur, qui voulait que son contrat soit renouvelé pour une période de deux ans, confirme la présidente du Bureau des gouverneurs, Micheline Lafond.

Cette dernière explique que la décision du Bureau des gouverneurs a été prise à huis clos et qu’elle ne peut la commenter.

Le contrat actuel du recteur se termine le 30 juin 2019.

Gabor Csepregi, qui a succédé à Raymonde Gagné quand cette dernière a pris sa retraite, est entré en fonction le 24 avril 2014.

De 2010 à 2014, il occupait le poste de vice-recteur à l’enseignement et à la recherche.

Originaire de Hongrie, Gabor Csepregi s’est installé au Canada en 1968. Il est titulaire d'un doctorat en philosophie et d'une maîtrise en théologie de l'Université Laval.

Recherche d’un nouveau recteur

Le Bureau des gouverneurs souhaite que le nouveau recteur ou la nouvelle rectrice puisse entrer en fonction le 1er juillet 2019, explique Micheline Lafond.

Gabor Csepregi réagit avec sérénité et affirme comprendre la décision du Bureau des gouverneurs qui, dit-il, cherche à agir dans l’intérêt de l’université. Il ajoute qu’il aurait aimé guider l’université au cours des deux prochaines années, alors qu’elle traversera une période plus difficile sur le plan financier, mais offre sa pleine collaboration pour assurer la transition.

Micheline Lafond indique qu’un plan de transition sera préparé par le Bureau des gouverneurs, avec la collaboration du recteur et du personnel concerné.

Le processus de recrutement comprend la formation d’un comité de sélection composé de huit personnes. Le recrutement lui-même se déroulera à l’automne.

La composition du comité de sélection

  • la présidente, Micheline Lafond
  • 2 membres du corps professoral
  • 1 membre étudiant du Bureau des gouverneurs
  • 3 personnes qui ne sont ni employés ni membres du Bureau des gouverneurs
  • le secrétaire général du Bureau des gouverneurs

L’Université de Saint-Boniface célèbre en 2018 le bicentenaire de l’enseignement en français au Manitoba.

L’établissement d’enseignement postsecondaire doit en même temps composer avec une situation financière difficile. Il a récemment adopté un budget d'austérité à la suite de la réduction de son financement provincial.

Par ailleurs, l’Université continue d’entretenir des projets d’avenir, dont l’établissement d’une garderie longtemps attendue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !