•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La montaison du saumon sockeye du fleuve Fraser menacée par les températures chaudes

Un saumon saute à la surface de l'eau de la rivière Adams près de Chase, en Colombie-Britannique.

Pêches et Océans Canada prévoit que 14 millions de saumons rouges retourneront au fleuve Fraser en 2018.

Photo : Reuters / Andy Clark

Radio-Canada

Les prévisions de températures plus chaudes pour le fleuve Fraser mettent à risque ce qui devrait être une année record pour les saumons sockeyes du plus important cours d'eau de saumon au Canada.

Pêches et Océans Canada prévoit que 14 millions de sockeyes retourneront au fleuve en 2018, ce qui est comparable aux grandes montaisons qui arrivent tous les quatre ans.

Cependant, le département fédéral prévient également que les poissons qui retournent en 2018 auront éprouvé des conditions « exceptionnellement chaudes » dans l’océan, de même que dans l’eau douce. Ces conditions ont coïncidé avec de faibles taux de survie au cours des trois dernières années.

Si la tendance se poursuit, le rapport de Pêches et Océans indique que le nombre de sockeye dans le fleuve pourrait atteindre 5,3 millions, ce qui est bien en dessous des montaisons historiques du fleuve Fraser.

L’eau chaude est dangereuse pour les saumons. Elle peut ralentir leur migration et accélérer les maladies chez les poissons qui sont déjà épuisés après avoir nagé l’équivalent d’un marathon par jour, explique Mike Lapointe, biologiste en chef de la Commission du saumon pacifique.

Le niveau du fleuve Fraser est environ 20 % plus bas que d’habitude, probablement à cause des inondations au printemps.

La température du fleuve a été enregistrée à 17,7 degrés Celsius, soit un degré plus chaud que la moyenne pour cette période de l’année.

L’année 2018 est particulièrement importante dans le cycle de vie de quatre ans des saumons du Fraser. En 2010, 28,2 millions de sockeyes sont retournés au fleuve, le plus grand nombre de saumons en près d'un siècle. Les descendants de cette génération sont retournés en 2014, mais leur nombre a diminué pour atteindre 20 millions.

La prévision médiane de 2018 est de 14 millions, mais une bonne montaison permettrait quand même d’avoir une pêche commerciale. Cela dépendra des conditions et du nombre de poissons qui remontent le fleuve tard au mois d’août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement