•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comcast renonce à acquérir la 21st Century Fox

Emblème de la 21st Century Fox
L'emblème de la 21st Century Fox ornant la devanture du siège social de la corporation, à New York. Photo: Reuters / Brendan McDermid
Radio-Canada

Le géant américain de la câblodistribution Comcast a annoncé jeudi renoncer à surenchérir pour les actifs de la 21st Century Fox, convoités par le groupe Disney qui propose 71,3 milliards de dollars pour acquérir l'entreprise.

Le retrait de Comcast constitue une victoire importante pour Disney, qui a maintenant le champ libre pour acheter la Fox. Cette acquisition lui permettra de renforcer son offre de contenus en mettant la main notamment sur les studios de cinéma 20th Century Fox, la chaîne de télévision National Geographic ainsi qu’une participation de Fox dans le service de diffusion en continu Hulu.

La chaîne de télévision câblée Fox News, le Wall Street Journal et l'agence d'informations Dow Jones demeureront cependant la propriété de la famille Murdoch et seront regroupés dans un nouveau groupe Fox.

Un marché en plein bouleversement

Cette nouvelle consolidation dans le domaine des télécommunications et du divertissement survient alors que les géants de l’Internet tels que Netflix, Apple, Google, Facebook ou Amazon étendent chaque jour un peu plus leur influence et leur contrôle sur les revenus publicitaires, le commerce et la diffusion de contenu sur Internet.

Ces géants du web qui accaparent une part substantielle des revenus publicitaires autrefois acquis aux médias traditionnels ont l’avantage de pouvoir compiler des quantités phénoménales d’informations sur les habitudes et le comportement de leur clientèle afin d’adapter ensuite leur offre aux goûts du public.

Face à cette migration des consommateurs, les grands groupes de médias traditionnels se regroupent afin de diversifier et d’améliorer leur offre.

Comcast se concentrera sur Sky

Des téléviseurs affichant les couleurs de Sky News.Le réseau de télévision payante Sky est âprement convoité par les géants américains du divertissement. Photo : Reuters / David Moir

D’ailleurs, Comcast, qui détient entre autres les chaînes de télévision NBC, MSNBC et CNBC, n’entend pas baisser les bras après avoir renoncé à acquérir la 21st Century Fox.

Le groupe compte en effet se concentrer maintenant sur son offre pour mettre la main sur l'opérateur de télévision britannique Sky, dont le contrôle est au centre d'une bataille de titans entre Comcast et la famille Murdoch, premier actionnaire de Fox.

Fox, qui détient 39 % des actions de Sky, tente actuellement d’acquérir les 61 % qu’il ne détient pas dans le réseau européen de télévision payante.

La semaine dernière, Comcast a renchéri en offrant aux actionnaires 26 milliards de livres, soit l’équivalent de 45 milliards de dollars canadiens, pour faire l’acquisition de Sky. Fox, de son côté, venait tout juste d’offrir 24,5 milliards de livres (42,1 milliards de dollars canadiens) pour le géant européen de la télévision par satellite.

Médias

Économie