•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une campagne nationale pour réduire le gaspillage de nourriture

Les Canadiens jettent 2,2 millions de tonnes de nourriture à la poubelle par année.
Des aliments jetés à la poubelle Photo: getty images/istockphoto / MachineHeadz
Radio-Canada

Une campagne nationale a été lancée mercredi pour réduire le gaspillage alimentaire dans les ménages canadiens en encourageant les consommateurs à changer leurs comportements.

Un texte d’Eva Uguen-Csenge

Selon le Conseil national zéro déchet, le Canada est une des nations développées avec le pire gaspillage alimentaire. Au total, 2,2 millions de tonnes de nourriture comestible sont jetées à la poubelle chaque année.

La campagne « J'aime manger, pas gaspiller », lancée par le conseil, réunit les entreprises Walmart et Sobeys et les gouvernements municipaux de Vancouver, Toronto et Montréal.

Marcel Pitre, gérant de division du département des matières résiduelles de Metro Vancouver, explique que la campagne vise à sensibiliser les gens au gaspillage alimentaire, mais aussi économique. « Il y a un incitatif économique que les consommateurs ne réalisent peut-être pas, parce que c'est des tout petits sous chaque jour, chaque semaine, qu'on perd, mais à la longue ça peut représenter plus de 1000 $ par année », dit-il.

Le site web de la campagne propose notamment des recettes pour vider le réfrigérateur et éviter de jeter la nourriture à peine périmée à la poubelle.

Une capture d'écran d'un site web avec des recettes.Agrandir l’imageLa campagne « J'aime manger pas gaspiller » propose plusieurs recettes pour aider à vider le réfrigérateur. Photo : Conseil national zéro déchet

Le Conseil national zéro déchet encourage également les consommateurs à acheter la nourriture en petites quantités et à planifier les repas pour la semaine.

M. Pitre ajoute que les consommateurs peuvent aussi se montrer plus perspicaces envers les étiquetages « meilleur avant » de certains aliments.

« Ça ne veut pas dire que ces aliments sont mauvais ou qu'ils doivent être jetés après cette date-là, dit-il. Nous avons un nez, des yeux et nous pouvons déterminer si l'aliment est mauvais. »

La campagne demande une réforme des lois sur l’étiquetage alimentaire dans le but de minimiser la confusion concernant ces dates, dans l’objectif de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici 2030.

Colombie-Britannique et Yukon

Alimentation