•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des redevances au-delà des espérances pour le parc éolien Nicolas-Riou

Les membres de la Régie intermunicipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent étaient tout sourire lors de la remise de leurs chèques de redevances.

Les membres de la Régie intermunicipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent étaient tout sourire lors de la remise de leurs chèques de redevances.

Photo : Radio-Canada / Julie Tremblay

Radio-Canada

Le parc éolien Nicolas-Riou a généré des redevances au-delà des espérances de la Régie intermunicipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent, qui en est propriétaire à 33 %.

Un texte de Julie Tremblay

Alors que la Régie s'attendait à des redevances d'environ 7 millions de dollars par année, 6,8 millions de dollars viennent de lui être versés après seulement 6 mois d'exploitation.

C'est au-delà de nos espérances. Le gisement éolien s'est très bien comporté, c'est une excellente nouvelle. [...] On parle de 600 000 $ pour chacun des actionnaires. Il y a un 800 000 qui est mis en réserve pour une prochaine distribution.

Michel Lagacé, président de la Régie intermunicipale de l'énergie du Bas-Saint-Laurent

Le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, n'a pas caché son soulagement de constater enfin l'aboutissement de plus de 7 ans de travail.

« On reçoit ça comme un cadeau, mais dans le fond, c'est le fruit de notre travail. On a travaillé tellement fort », a-t-il dit.

Une éolienne derrière des fils électriquesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une éolienne du parc éolien communautaire Nicolas-Riou

Photo : Radio-Canada

Selon le préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre, les résultats obtenus prouvent aussi qu'il est possible de produire de l'énergie à faible coût.

À 6,3 cents du kilowatt, on est inférieur à ce que la Romaine a sorti. Le fait qu'on soit partenaires fait en sorte qu'au moins 50 % des profits restent en région et on est dans des coûts qui sont très compétitifs.

Francis-St-Pierre, préfet de la MRC de Rimouski-Neigette

Des investissements moins importants que prévu

Les membres de la Régie se réjouissent d'autant plus que la somme qu'ils ont investie dans le projet a été moins importante que prévu. Alors qu'ils devaient y investir 50 millions de dollars, le projet leur a plutôt coûté 36 millions.

« On parle de 36 millions en coûts. Aujourd'hui, on a un versement de presque 7 millions, donc on aurait le 5e de la dette de remboursé si demain matin on décidait de la rembourser », explique Michel Lagacé.

Selon M. Lagacé, c'est la qualité du projet, de même qu'une participation accrue des établissements financiers qui ont permis à la Régie de réduire les investissements prévus.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Énergies renouvelables