•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réouverture du pont de la rue James connaît un nouveau rebondissement

Un pont ferroviaire avec un muret de béton et un panneau indiquant que la route est fermée.
Le pont de la rue James permet de traverser la rivière Kaministiquia qui sépare Thunder Bay et la Première Nation de Fort William. Photo: Radio-Canada / Miguel Lachance
Radio-Canada

Le Canadien National (CN) a décidé de porter en appel la décision de la Cour d'appel de l'Ontario qui le forçait à rouvrir le pont de la rue James, une décision qui est sévèrement critiquée par le maire de Thunder Bay, Keith Hobbs.

En juin, le conseil municipal de Thunder Bay avait eu gain de cause contre le CN pour la réouverture du pont à tous les véhicules, incluant les automobiles et les camions.

Le CN a fermé le pont en octobre 2013 à la suite d’un incendie mineur. Il avait par la suite rouvert la structure aux piétons et aux trains, mais pas à la circulation automobile, ce qui était dénoncé par la municipalité de Thunder Bay.

Nous sommes plus que déçus de cette décision, nous sommes indignés.

Keith Hobbs, maire de Thunder Bay

Le maire Hobbs croit que le CN utilise les tribunaux afin de retarder l’inévitable.

Tout récemment encore, Thunder Bay s’attendait à recevoir un nouvel échéancier de la part du CN dans le dossier. Le directeur général de Thunder Bay, Norm Gale, affirmait même que la municipalité avait des contacts avec le CN depuis le jugement de la Cour d’appel de l’Ontario.

Nous nous défendrons vigoureusement contre toutes les tactiques juridiques présentées par le CN. C'est un pont qui appartient au CN. Ils ont besoin de passer à l’action, le réparer et le rouvrir, conclut M. Hobbs.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Politique municipale