•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une unité mobile testera bientôt l’air dans Saint-Boniface

Une femme en gros plan.

La ministre Rochelle Squires a annoncé qu'une station de surveillance mobile pourra bientôt effectuer des tests de qualité de l'air dans Saint-Boniface.

Photo : Radio-Canada / Wendy Beulow

Radio-Canada

La ministre du Développement durable du Manitoba, Rochelle Squires, a annoncé mercredi qu'une station de surveillance mobile sera installée en août près du parc industriel de Saint-Boniface. La ministre veut ainsi répondre aux préoccupations des résidents qui s'inquiètent depuis longtemps de la qualité de l'air et du sol dans leur quartier.

Cette semaine, certains propriétaires du quartier ont reçu une lettre de l’Université du Manitoba les informant que des échantillons de sol de leur propriété contiennent des niveaux élevés de plomb.

Les résidents se plaignent depuis un certain temps de mauvaises odeurs, de poussières, du bruit et de la pollution de l’air, en particulier dans les environs du parc industriel.

L’été dernier, une étude avait montré la présence de métaux lourds et suscité l’inquiétude dans le quartier. Un groupe de résidents avait alerté la province au sujet de la contamination des sols, amenant le gouvernement à commander une étude plus approfondie. Cent cinquante propriétés ont ensuite été testées par les chercheurs de l’Université du Manitoba.

Les résultats montrent que des métaux lourds sont présents dans les échantillons du sol de 24 d'entre elles.

Une structure carrée, de couleur bleue,  munie d'une porte d'entrée, qui est un peu de la grandeur d'un cabanon.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La province n'a pas encore fixé la date exacte de l'installation d'une station mobile comme celle-ci près du parc industriel de Saint-Boniface.

Photo : Gouvernement du Manitoba

Résultats des échantillons

Quelque 84 % des échantillons respectent les lignes directrices du Conseil canadien des ministres de l’Environnement (CCME), selon la province.

Dans le cas de 24 propriétés, les niveaux de métaux lourds excèdent les maximums recommandés par ces lignes directrices.

Les niveaux de métaux trouvés, dans le cas du zinc, du cuivre, du nickel et du chrome, ne posent cependant pas de risque pour la santé, selon la province.

Qu’a-t-on trouvé sur les propriétés dont le sol est contaminé?

Plomb : 10 propriétés, 6 jardins et 2 sites sans adresse (probablement des terre-pleins)
Zinc : 6 propriétés
Cuivre : 4 propriétés
Nickel : 1 propriété
Baryum : 1 propriété
Chrome : 1 propriété
La teneur en métaux lourds sur ces propriétés excède les lignes directrices du CCME

Le gouvernement provincial s’engage à travailler avec les propriétaires concernés. Il indique aussi avoir informé les résidents qu’il est risqué de consommer des légumes cultivés dans un sol contaminé au plomb.

La province, qui a obtenu ces résultats la semaine dernière, ne les avait pas rendus publics en raison, dit-elle, de la tenue de l’élection partielle dans Saint-Boniface, qui l’obligeait à un silence médiatique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Pollution

Environnement