•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une artiste turque remercie Banksy d'avoir dénoncé son emprisonnement

Deux passants marchent devant un mur blanc. Le visage de la journaliste et artiste Zehra Dogan y a été dessiné par Banksy derrière des barreaux, dont un est aussi un crayon. D'autres traits noirs représentent les jours passés en prison par la Turque.
Le visage de la journaliste et artiste Zehra Dogan a été dessiné par Banksy derrière des barreaux, dont un est aussi un crayon. Photo: Reuters / Ashlee Espinal
Radio-Canada

La murale de Banksy qui dénonce l'emprisonnement de Zehra Dogan en Turquie a valu à l'artiste de rue des remerciements bien spéciaux : ceux de la détenue elle-même.

Touchée par l’œuvre d’art à New York, la journaliste et artiste kurde – condamnée à près de trois ans de prison pour une toile illustrant une ville kurde détruite par les forces turques – a envoyé clandestinement une lettre à Banksy. Les autorités turques lui interdisent en effet toute communication extérieure.

En deux pages, Zehra Dogan raconte notamment les conditions dans lesquelles elle écrit, depuis « un donjon avec une histoire de torture sanglante, dans une ville aux nombreux interdits, dans un pays fermé ».

« C’est très difficile de lire presque chaque jour dans les journaux qu’une connaissance a été tuée », écrit-elle, ajoutant que les suicides ne sont pas rares. Depuis leur geôle, les détenus peuvent entendre « le bruit horrible des avions qui partent bombarder [leurs] magnifiques terres ».

L’artiste remercie aussi Banksy et son collaborateur Borf d’avoir fait connaître sa toile, notamment en la projetant dans les rues de New York.

Des passants flous marchent devant la murale géante de Banksy, à New York. Sur ce mur blanc, des traits noirs représentent les jours passés en prison par la journaliste. On voit aussi son visage derrière quatre traits qui prennent l'aspect d'une prison.La toile qui a poussé le gouvernement turc à emprisonner Zehra Dogan était projetée au-dessus de murale géante de Banksy à New York Photo : Reuters / Ashlee Espinal

Je me sens forte et je suis en train de peindre la ville [kurde] d’Afrine [en Syrie].

Zehra Dogan, dans une lettre à Banksy

Sans canevas, pinceau ou peinture à sa portée, l’artiste crée à partir de bouts de papier, de la nourriture et de son propre sang, indique une porte-parole du mouvement Free Zehra Dogan.

Avec les informations de The Art Newspaper

Arts visuels

Arts