•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Terre est entrée dans l'âge du Meghalayen

Représentation artistique de la Terre et de la Lune avec comme toile de fond le Soleil et la Voie lactée.
Les géologues divisent les 4,6 milliards d'années d'existence de la Terre sur une échelle des temps géologiques. Photo: iStock
Radio-Canada

La Terre est officiellement entrée dans un nouveau chapitre de son histoire, l'âge du Meghalayen, troisième et dernière période depuis le début de l'époque de l'Holocène il y a près de 12 000 années, estime la Commission internationale de stratigraphie (CIS), l'organisation responsable de l'établissement d'une échelle des temps géologiques de la planète.

Un texte d'Alain Labelle

Nous vivons actuellement dans ce qu'on appelle l'époque de l'Holocène, qui reflète tout ce qui s'est passé au cours des 11 700 dernières années, depuis qu'un réchauffement considérable du climat a mis fin à la dernière période glaciaire.

Celle-ci se sous-divise maintenant en trois périodes, explique la CIS, dont la plus récente est l’âge du Meghalayen.

Une portion de la stalagmite indienne.Agrandir l’imageUne portion de la stalagmite indienne qui a été sectionnée et analysée couche par couche, et qui contient la couche qui définit le début du Meghalayen. Photo : International Commission on Stratigraphy

Les trois périodes de l’Holocène

  • Greenlandien : de 11 700 à 8200 années. Coïncide avec la fin de l’âge de glace.
  • Northgrippien : de 8200 à 4200 années. Coïncide avec un refroidissement attribué aux vastes volumes d'eau douce provenant de la fonte des glaciers qui ont perturbé les courants océaniques.
  • Meghalayen : de 4200 années à aujourd’hui.

Le début du Meghalayen est marqué par la survenue d’une grande sécheresse et d’un refroidissement abrupt du climat, qui ont affaibli les sociétés agricoles anciennes et mené à l’affaiblissement de nombreuses civilisations, notamment en Égypte, en Grèce, en Mésopotamie, en Inde et en Chine.

Le saviez-vous?

Les géologues divisent les 4,6 milliards d'années d'existence de la Terre sur une échelle des temps géologiques. Chaque temps géologique correspond à des événements précis, tels que l'apparition des continents, des changements climatiques importants et même l'émergence de types particuliers d'animaux et de plantes.

Un moment unique

Le Pr Stanley Finney, de la Long Beach State University, explique que le Meghalayen est unique parmi les nombreux intervalles de l'échelle du temps géologique, parce qu’il est lié à événement d'origine humaine mondial résultant d’un événement climatique mondial.

C’est la première fois que la CIS prend en considération un événement d'origine humaine pour définir une période puisque, habituellement, les unités de l'échelle de temps géologique sont basées sur des strates sédimentaires accumulées au fil du temps et qui contiennent des types de sédiments, des fossiles et des isotopes chimiques qui enregistrent le passage du temps ainsi que les événements physiques et biologiques qui les ont produits.

Des contestations

Une première qui n’est pas sans créer des remous dans la communauté scientifique, dont certains membres estiment qu'il n'y a pas eu suffisamment de discussions depuis que le concept du Meghalayen a été avancé pour la première fois il y a six ans.

D’autres scientifiques affirment même que l'époque de l’Holocène est terminé. Selon eux, les éléments attestant de l'influence des activités humaines sur la Terre sont devenus tellement probants qu'on peut affirmer que la planète est entrée dans l'Anthropocène, une nouvelle ère géologique marquée par l'humain.

Géologie

Science