•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • De nouveaux locaux pour le Collège Boréal à Toronto

    Quartier historique de la Distillerie à Toronto avec des bâtiments en brique rouge et des rues piétonnières en pavés.
    Le quartier historique de la Distillerie à Toronto Photo: Radio-Canada / Oliver Hyland
    Radio-Canada

    Le Collège Boréal aménagera dans de nouveaux locaux dans le quartier de la Distillerie, près du centre-ville, en septembre 2020, a appris Radio-Canada. Le nouveau bail a officiellement été signé en début de semaine.

    Un texte de Jean-François Morissette

    Actuellement, le Collège Boréal se trouve dans la tour du Toronto Star, mais le bail qui le lie au quotidien de la Ville Reine arrive à échéance en 2020.

    Le nouveau bail pour des locaux situés dans le quartier de la Distillerie sera d’une durée de 20 ans. Dans ces nouveaux locaux, l’établissement postsecondaire doublera sa superficie et occupera près de 9300 mètres carrés.

    L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario (AFO) qualifie l'emplacement choisi d'idéal.

    Ce déménagement assure la pérennité de l’institution postsecondaire francophone et donne une bonne visibilité à la francophonie ontarienne dans la Ville Reine.

    Carol Jolin, président de l'Assemblée de la francophonie de l'Ontario

    Le bâtiment qui abritera désormais le Collège Boréal sera construit le long de l’autoroute Gardiner près de la rue Cherry. Une pelletée de terre officielle doit avoir lieu à la fin de l’été.

    Selon des informations obtenues par Radio-Canada, les fonds pour assurer le déménagement avaient déjà été octroyés par l'ancien gouvernement libéral avant l’élection. Le coût du déménagement n’a toutefois pas été rendu public.

    Il s'agit du sixième déménagement pour le Collège Boréal en l’espace de 18 ans pour son institution de Toronto.

    Le hall d'entrée du Collège Boréal à TorontoLe Collège Boréal déménagera en 2020 dans le quartier de la Distillerie à Toronto. Photo : Radio-Canada

    Faire cavalier seul…

    Quant à savoir si la signature d’un nouveau bail par le Collège Boréal compliquera la création du carrefour francophone imaginé par la présidente du conseil des gouverneurs de l’Université de l’Ontario français, Dyane Adam, la question reste en suspens.

    Dans son projet initial, Mme Adam avait proposé de réunir sous un même toit plusieurs organismes francophones comme le Collège Boréal et le Groupe Média TFO, afin de créer un carrefour francophone du savoir et de l’innovation.

    L’AFO a hâte de recevoir une annonce concrète pour l’emplacement de la future Université de l’Ontario français (UOF) et du Carrefour francophone promis par la présidente du conseil des gouverneurs de l’UOF, Dyane Adam, qui, tous deux, doivent voir le jour en septembre 2020, affirme le président de l'AFO, Carol Jolin.

    Ni le Collège Boréal ni la future Université de l’Ontario français n'ont accepté de commenter publiquement la nouvelle.

    Possibilité de s’afficher

    En s’installant dans le quartier historique de la Distillerie, le Collège Boréal espère attirer plus d’achalandage pour ses services d’employabilité et d’immigration.

    La facilité d’accès en transport en commun et la possibilité d'afficher ses couleurs, ce qui n’était pas permis selon l’ancien bail, ont joué dans la balance, selon les informations reçues par Radio-Canada.

    Le quartier de la Distillerie à TorontoUn nouveau bâtiment sera construit afin d'accueillir le Collège Boréal. Photo : Radio-Canada

    Le Collège Boréal compte environ 300 étudiants sur son campus torontois.

    Toronto

    Francophonie