•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feux de forêt : l’Alberta chanceuse en 2018

La route 562, dans le comté de Strathcona, avec, au loin, un épais panache de fumée qui recouvre la majeure partie du ciel.
Un feu de forêt dans le comté de Strathcona Photo: Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Le nombre de feux de forêt est en baisse en Alberta par rapport à la moyenne des cinq dernières années. De plus, les superficies détruites jusqu'à présent par les flammes ne représentent que 21 % de la moyenne observée entre 2012 et 2017.

Un texte de François Joly

D'après l'Alberta Wildfire, plus de 46 000 hectares de forêt ont brûlé jusqu’à la mi-juillet dans la province cette année. La moyenne est plutôt de 225 799 hectares à cette période de l’année. Celle-ci est cependant poussée à la hausse par les feux qui ont ravagé la région de Fort McMurray en 2016.

Il y a eu jusqu’ici 929 feux de forêt cette année en Alberta. La moyenne est de 971. Lundi matin, il n’y avait aucun feu non maîtrisé dans la province.

« Nous avons vu beaucoup plus de pluie dans le nord que dans le sud de l’Alberta, mais en général, nous continuons de voir des précipitations un peu partout, ce qui aide considérablement le travail des pompiers », explique l’agent de communication pour Alberta Wildfire Matt Bell.

Les avertissements de chaleur en vigueur dans plusieurs régions de l’Alberta pourraient cependant augmenter les risques d’incendie. Des interdictions de faire des feux de camp sont aussi en place dans le sud-est de la province.

La situation est également préoccupante dans le parc national Jasper où la dendroctone du pin accentue le risque de feux de forêt.

L'Alberta a toutefois évité le pire pour le moment. Ce répit lui a permis d'envoyer près de 200 pompiers prêter main-forte à leurs confrères du Québec et de l'Ontario.

En ville comme en forêt

Le beau temps ne cause pas seulement des problèmes en forêt. Avec la chaleur, le risque de voir éclater des feux de broussailles augmente. Ceux-ci sont souvent causés par l'activité humaine.

« Plus de 50 % des feux sont causés par des mégots de cigarettes qui n’ont pas été éteints correctement », explique la porte-parole du service d’incendie de Calgary, Carol Henke.

Elle demande aux gens de la région d’être particulièrement prudents en raison de la chaleur. Les matières organiques comme l’herbe sèche ou les feuilles mortes laissées dans une gouttière sont un carburant idéal pour le feu.

Alberta

Feux de forêt